Une plongeuse spécialiste des requins donne des conseils sur ce qu’il faut faire si un requin s’approche de nous dans l’eau

5 juillet 2022 Mis à jour: 5 juillet 2022
FONT BFONT SText size

En nageant dans l’océan, vous vous êtes peut‑être demandé comment vous réagiriez si vous rencontriez un requin. Cette jeune plongeuse spécialiste des requins et maître plongeur PADI, âgée de 25 ans, vit à Hawaï. Elle partage ses conseils et brise également certains mythes.

Pour Taylor Cunningham, 25 ans, originaire de Floride, l’eau a joué un rôle énorme dans sa vie. Elle est tombée amoureuse de l’océan dès son plus jeune âge.

« J’ai grandi en tant que nageuse de compétition et j’étais donc très à l’aise dans l’eau », explique Taylor à Epoch Times.

(Avec l’aimable autorisation de Taylor Cunningham)

Elle a également eu la chance de passer beaucoup de temps à Hawaï dans son enfance, où elle explorait et découvrait déjà la beauté de la vie marine. Après avoir étudié les sciences et la biologie marines à l’Université de Tampa, et effectué des recherches sur les requins, elle a eu envie de passer plus de temps avec eux dans l’eau, ce qui l’a conduite à Hawaï, où elle a pénétré le « monde des requins ».

En tant que guide de plongée avec les requins, Taylor nage aux côtés des requins depuis près de six ans maintenant. Actuellement, elle se focalise davantage sur la photographie et vidéographie sous‑marines.

« Récemment, je suis passée derrière la caméra, ce qui m’a beaucoup plu. »

(Avec l’aimable autorisation de Taylor Cunningham)

Taylor plonge surtout au large de la côte nord d’Oahu et de Holly Eva. C’est là qu’on peut rencontrer des requins.

« Nous avons un endroit vraiment cool où il y a ces espèces de squales des Galapagos et de requins gris qui ont en quelque sorte élu domicile dans cette zone. C’est un endroit vraiment unique où nous pouvons aller et compter régulièrement sur la présence de requins, ce qui est amusant pour moi. »

Taylor n’a pas peur des requins comme la plupart des gens qui n’ont pas passé de temps dans l’océan, ou qui n’ont jamais vu de requin. Elle y a été exposée dès son plus jeune âge, en Floride.

« J’ai eu la chance que mes parents ne m’aient jamais montré ‘les dents de la mer’ en grandissant. Je ne les voyais pas comme des monstres effrayants, mais j’étais consciente qu’il s’agissait de gros animaux aux dents acérées, et je n’avais pas forcément envie d’interagir avec eux. »

Bien qu’elle ne se souvienne pas très bien de sa première plongée avec des requins parce qu’elle avait le mal de mer, elle était excitée et elle trouvait que c’étaient des créatures vraiment magnifiques.

Lorsque Taylor a commencé à interagir avec les requins, elle a eu la chance d’être guidée par des mentors qui lui ont transmis leur expérience et leurs connaissances.

Maintenant, après avoir consacré beaucoup de temps dans l’eau avec les requins, elle a beaucoup appris sur leur comportement et leur tempérament après les avoir observés de si près.

(Avec l’aimable autorisation de Taylor Cunningham)

D’autre part, les requins de la côte nord ne migrent pas si souvent, de sorte que les individus qu’elle voit sont souvent les mêmes, et chacun semble avoir ses propres particularités et sa propre personnalité.

« Chaque jour où je vais dans l’eau, je pense que les requins me montrent de nouveaux comportements… Quelque chose à apprendre. Il y a des petites choses dans leur langage corporel, ou en observant la façon dont ils interagissent entre eux, qui peuvent aider à comprendre, qu’ils sont plus compétitifs, ou plus territoriaux, ou qu’ils sont d’accord avec ma présence dans l’eau, ou qu’ils ne sont pas d’accord avec ma présence dans l’eau
.« 

Cela l’aide à savoir quand il est temps de sortir de l’eau et de leur laisser de l’espace jusqu’à ce qu’ils soient de nouveau prêts à côtoyer des humains. Grâce à un apprentissage constant, elle a compris non seulement comment assurer sa propre sécurité, mais aussi celle des personnes qu’elle guide.

Dans une vidéo qui a reçu plus de 75.000 commentaires, Taylor a partagé ses conseils sur ce qu’il faut faire lorsqu’on est approché par un requin. Avant toute chose, si on aperçoit un requin, il n’est vraisemblablement pas là pour nous.

« De toutes les fois où j’ai vu un requin accidentellement, alors que j’étais dans l’océan, presque toujours, ils se tournaient et fuyaient dans l’autre sens. Les requins ne nous considèrent pas vraiment comme une source de nourriture, surtout les petites espèces côtières. Ils ne mangent pas des choses de notre taille. »

Cependant, les requin‑tigres, dit‑elle, sont une exception.

En réalité, selon Taylor, il est très peu probable que l’on soit approché par un requin.

« Je dirais que sur 100 plongées, j’aperçois un requin peut‑être cinq fois, vous savez, donc ce n’est pas très courant. Je dis toujours aux gens qu’ils n’ont pas besoin d’avoir peur de rencontrer des requins chaque fois qu’ils vont dans l’océan, mais que cela peut arriver. C’est toujours une possibilité, non ? C’est leur maison, c’est là qu’ils vivent. »

Voici quelques conseils pour rester en sécurité si on voit un requin :

1. Être conscient de l’environnement et essayer de maintenir un contact visuel avec les requins.

2. Rester calme et ne pas éclabousser l’eau. Il ne faut pas faire de bruits qui pourraient les exciter.

3. Lorsqu’un requin décide de s’approcher ou de nous regarder de plus près, ce n’est pas nécessairement pour la chasse, du moins pas dans un premier temps, car la plupart du temps, les requins sont plutôt prudents. S’ils s’approchent, il faut établir une barrière physique avec ses palmes (si on fait de la plongée libre), son appareil photo ou une planche de surf. Il est très peu probable qu’ils continuent à s’approcher après cela.

4. En de rares occasions, par exemple, lorsqu’un requin continue à s’approcher, on peut appuyer sur sa tête fermement avec les coudes fermés. C’est ce qu’on appelle la redirection. On le fait généralement pour ne pas éloigner le requin, mais ici il s’agit de s’écarter de son chemin.

Dans son post sur Instagram, Taylor suggère de ne pas plonger sans un guide professionnel, et de ne pas essayer de toucher, caresser ou monter sur les requins.

« Les requins ne sont PAS des chiens ! Les requins ne sont PAS des monstres ! Les requins SONT des prédateurs apicaux, incroyablement compétents qui méritent le respect. Si vous êtes dans l’eau et qu’un requin apparaît et que vous ne vous sentez pas à l’aise pour y rester, trouvez calmement un moyen de sortir de l’eau. »


(Avec l’aimable autorisation de Taylor Cunningham)

Taylor pense qu’il y aura systématiquement des idées fausses sur les requins.

« Je pense que c’est une combinaison de choses. Il y a certainement beaucoup de gens qui commentent encore comme, ‘oh, c’est tellement effrayant. Ou ‘tu devrais essayer de frapper le requin dans le nez’, vous savez, ces choses‑là comme ça sont plutôt basées sur ce que l’on voit dans les films. »


(Avec l’aimable autorisation de Taylor Cunningham)

En essayant de démystifier ces idées fausses alors qu’elle partage des photos et des vidéos sur Instagram, Taylor a reçu beaucoup de commentaires positifs de la part des gens, dont beaucoup lui disent qu’ils se sentent mieux et mieux préparés maintenant, et qu’ils considèrent les requins comme de belles créatures.

« J’ai l’impression que plus nous pouvons donner d’informations aux gens, moins ils sont susceptibles d’être vraiment paniqués ou vraiment nerveux dans une situation comme celle‑là, au point que cela pourrait être plus dangereux que ce que cela devrait vraiment être. »

Elle espère également que, grâce à ses efforts, elle pourra inciter davantage de personnes à s’occuper des requins.

« Nous les perdons à un rythme si élevé que nous avons besoin de plus de gens qui se soucient d’eux, de plus de gens prêts à parler en leur faveur. Même s’ils ne les aiment pas… Je dis toujours aux gens : je n’ai pas besoin que vous aimiez les requins. Mais je veux que vous compreniez à quel point ils sont importants. »

(Avec l’aimable autorisation de Taylor Cunningham)

***
Chers lecteurs,
Abonnez‑vous à nos newsletters pour recevoir notre sélection d’articles sur l’actualité.
https://www.epochtimes.fr/newsletter

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du Parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

Recommandé