Un ours passe une nuit bloqué dans une voiture aux États-Unis

10 août 2022 Mis à jour: 10 août 2022
FONT BFONT SText size

Dans l’État rural du Montana, un ours est parvenu à se faufiler dans une voiture sans réussir toutefois à rouvrir la portière pour en sortir, restant bloqué toute la nuit dans le véhicule.

Le plantigrade s’est introduit dans la voiture bleue « un peu après onze heure du soir » et y est resté « jusqu’à sept heure du matin », a expliqué la semaine dernière Mike Pilati, propriétaire du véhicule, à la chaîne locale KTVQ.

L’ours, une femelle, cherchait probablement de la nourriture même si Mike Pilati, qui réside à Red Lodge dans le sud du Montana, assure n’avoir laissé aucun aliment dans sa Subaru bleue.

« C’était ma voiture qu’il mâchouillait »

« De temps en temps, on entendait un craquement. Je pensais qu’il mâchouillait une poubelle ou quelque chose comme ça. En fait, c’était ma voiture qu’il mâchouillait », a ajouté M. Pilati.

Après la découverte de l’intruse velue, Mike et son épouse Maria ont appelé le shérif mais ce dernier, ne comprenant pas l’urgence de la situation, leur a indiqué que des agents spécialisés se déplaceraient le jour suivant.

Il ouvre la portière à l’aide d’un bâton

Pour libérer l’animal, M. Pilati a alors pris son courage à deux mains et ouvert la portière à l’aide d’un bâton. « L’ours a surgi en grognant », se souvient-il.

Une vidéo a capturé la scène puis la réunion de l’ourse avec ses deux petits qui se trouvaient à proximité.

Résultat des courses : un plafond arraché à coups de griffes, un tableau de bord mâchonné, un pare-brise fracturé et surtout… une odeur, tenace. « Les ours sont des créatures malodorantes », assène Mike Pilati.

***

Chers lecteurs,
Abonnez-vous à nos newsletters pour recevoir notre sélection d’articles sur l’actualité.
https://www.epochtimes.fr/newsletter

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé