[PHOTOS] Un homme transforme une étable en maison de hobbit tout droit sortie du «Seigneur des anneaux»

13 octobre 2022 Mis à jour: 13 octobre 2022
FONT BFONT SText size

Stuart Grant, 89 ans, n’avait pas l’intention de créer une « maison de hobbit » pour y vivre, mais c’est finalement exactement ce qu’il a fait.

Fait intéressant, tout a commencé au début des années 1980 en Écosse. Ce bûcheron à la retraite s’est temporairement installé dans une ancienne étable dans son jardin pendant la rénovation d’une maison. Personne ne savait que sa maison de fortune était sur le point de subir une transformation étonnante.

Une fois sur place, l’artisan a commencé à rendre l’endroit confortable… et ne s’est pas arrêté. Il ramenait des matériaux trouvés dans les bois entourant la propriété, près du village de Tomich, au fin fond des Highlands écossais. Petit à petit, il s’est construit un nid magique, de ses propres mains.

La maison pourrait sortir tout droit du « Seigneur des anneaux ». Ce qui est encore plus remarquable, c’est que M. Grant lui‑même ressemble plus que de loin au personnage bien‑aimé de Bilbon Sacquet. En plus de mesurer 1.60 m, il aime marcher pieds nus et bricoler des meubles en bois. En sus, la porte d’entrée arrondie du charmant cottage, dotée de vitraux des deux côtés, est presque exactement la même que celle de Bilbon.

(Avec l’aimable autorisation de Andrea Hooper)
(Avec l’aimable autorisation de Kahlum Grant)
(Avec l’aimable autorisation de Kahlum Grant)
(Avec l’aimable autorisation de Kahlum Grant)
(Avec l’aimable autorisation de Kahlum Grant)

Le projet a démarré en 1984, des décennies avant la sortie du « Seigneur des anneaux » sur les écrans, alors que M. Grant approchait de son 40e anniversaire.

Dans une interview sur YouTube avec son ami Iain Maclean, qui s’est rendu sur place pour filmer le projet, Stuart Grant a déclaré qu’il vivait en Australie avant 1984, mais qu’il était rentré en Écosse après un divorce et une période de maladie.

« Je suis revenu en tant qu’homme brisé à tous points de vue, financièrement, physiquement… et spirituellement », a‑t‑il déclaré.

Mi‑artiste et mi‑constructeur, il avait initialement l’intention de rénover un cottage. Mais, à court d’argent, il s’est rendu compte que l’étable avait en fait plus de potentiel et une meilleure vue, en plus d’être moins chère. Le travail a été considérable, mais quelques années plus tard, la maison est digne d’un conte de fées.

Le toit est recouvert de mousse, le lierre grimpe le long des murs, les plafonds ont des poutres et les fenêtres des meneaux. Le confort est partout, des tapis en peau de mouton aux jetés en tartan en passant par les édredons colorés au crochet. À l’extérieur, se trouve un jardin fleuri avec un joli bassin et une serre pour la culture des tomates.

Cet endroit délicieusement isolé n’a cependant pas été sans visiteurs. Après la parution de la vidéo de M. Maclean’s en 2009, une poignée de fans du « Seigneur des anneaux » ont fait le pèlerinage pour rencontrer l’homme qui a rêvé et construit sa propre « maison de hobbit ».

Découvrez ci‑dessous les détails de la maison de hobbit :

(Avec l’aimable autorisation de Andrea Hooper)
(Avec l’aimable autorisation de Kahlum Grant)
(Avec l’aimable autorisation de Kahlum Grant)
(Avec l’aimable autorisation de Kahlum Grant)
(Avec l’aimable autorisation de Kahlum Grant)
(Avec l’aimable autorisation de Kahlum Grant)
(Avec l’aimable autorisation de Kahlum Grant)
(Avec l’aimable autorisation de Kahlum Grant)
(Avec l’aimable autorisation de Kahlum Grant)
(Avec l’aimable autorisation de Kahlum Grant)
(Avec l’aimable autorisation de Kahlum Grant)
(Avec l’aimable autorisation de Kahlum Grant)
(Avec l’aimable autorisation de Kahlum Grant)
(Avec l’aimable autorisation de Kahlum Grant)
(Avec l’aimable autorisation de Kahlum Grant)
(Avec l’aimable autorisation de Kahlum Grant)
(Avec l’aimable autorisation de Kahlum Grant)
(Avec l’aimable autorisation de Kahlum Grant)
Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé