PHOTOS : Les chiens du quartier adorent cet homme et ses siestes câlines

27 juillet 2022 Mis à jour: 27 juillet 2022
FONT BFONT SText size

Quelques toutous viennent souvent se blottir contre Lon Watson, leur humain chéri, lorsqu’il ferme les yeux pour faire une sieste sur le canapé.

Mais ce ne sont pas les animaux de Lon – ce sont des chiens errants et des chiens du voisinage qui profitent de chaque occasion pour se promener et dormir avec leur être cher.

Louant la nature affectueuse de son père, Catey Watson Hall, la fille de Lon, a confié à Epoch Times que ces chiens l’adorent.

« Mon père a secouru des animaux pendant toute ma vie », a dit Catey, âgée de 39 ans, originaire du nord de l’Alabama. « Mon père est une ‘personne’ qui aime les chiens. Il s’assure qu’ils ont des soins vétérinaires, une protection contre les puces et les tiques, et des bains. »

Lon avec Fluffer Nutter et Hooch (Avec l’aimable autorisation de Catey Watson Hall)

Mère de quatre enfants, Catey vit à Greystone et travaille comme entrepreneure pour le service de livraison FedEx Ground, tandis que son père et sa belle-mère, Carrie, vivent à McCalla. C’est Carrie qui photographie tous les chiens qui viennent leur rendre visite et leurs activités avec Lon, y compris leur désormais célèbre sieste.

Outre les visiteurs habituels, l’équipe canine de Lon compte aussi quelques « sauvetages ratés », c’est-à-dire les chiens que personne n’a jamais adoptés. Il y a Lily Grace, un beagle de race mixte, qui lui a été amenée avec une grave gale. Puis Lucky, le pitbull de race mixte trouvé avec un collier encastré. « C’est lui que papa a eu le plus longtemps, plus de 10 ans. Lorsqu’on a trouvé Lucky, il avait été abandonné depuis si longtemps que son cou avait commencé à grossir autour de son collier et avait dû être opéré », raconte Catey.

Puis il y a Sully, un dogue allemand qui était en sous-poids « d’environ 10 kg » et qui errait dans les rues près de l’entreprise de Lon, fouillant dans les poubelles et les bennes à ordures. « Il pèse environ 45 kilos [maintenant] et hurle si mon père quitte la pièce », dit-elle.

Récemment, Lon a dû dire au revoir à son « gentil bouledogue » Sluggo après neuf ans d’amitié. Lon l’avait rescapé d’une maison où il était resté deux ans, après qu’elle a été détruite par une tornade.

Lucky, le pitbull de race mixte (Avec l’aimable autorisation de Catey Watson Hall)
Sully (Avec l’aimable autorisation de Catey Watson Hall)

Tout a commencé il y a environ cinq ans.

Catey se souvient avoir reçu un SMS de Carrie contenant une photo de leur premier visiteur à fourrure.

« Mon père emballait des cadeaux de Noël dans la chambre d’amis et un chien que personne n’avait jamais vu était assis sur le lit et le regardait », se souvient-elle. « Mon père a fait comme si c’était tout à fait normal que des chiens inconnus entrent dans votre maison et montent sur le mobilier. »

Depuis lors, le chien errant, du nom de Hooch, est un visiteur régulier dormant souvent sur le lit de Lon avec lui. La famille ne sait pas exactement d’où vient Hooch, car il semble passer d’une maison à l’autre dans cette communauté semi-rurale.

Hooch (Avec l’aimable autorisation de Catey Watson Hall)

Comme d’autres chiens errants du quartier, Lon s’occupe de lui et ils partagent un lien.

Souvent, lorsque Lon rentre chez lui après son travail dans l’atelier de mécanique et de fabrication qu’il possède à Birmingham, un ou plusieurs chiens l’attendent. L’un d’eux est le gentil Fluffer Nutter qui appartient à des habitants du quartier.

« Les propriétaires de Fluffer Nutter sont très gentils. Ils voient Fluffer Nutter courir vers papa quand il arrive dans l’allée pour recevoir des câlins », raconte Catey.

Les maisons se trouvent assez loin dans la partie la plus campagnarde de McCalla, a raconté Catey. « Plusieurs habitants n’attachent pas leurs chiens et personne ne semble s’inquiéter si leur chien veut passer du temps avec papa », a-t-elle ajouté.

Sluggo, il est décédé récemment. (Avec l’aimable autorisation de Catey Watson Hall)

Catey a dit que si son père apprenait l’intérêt que les photos de lui faisant la sieste avec les chiens ont suscité sur les médias sociaux, il serait très surpris.

« Mon père n’est pas au courant de l’attention que son histoire a suscitée », a-t-elle ajouté. « Il n’est pas présent sur les médias sociaux et fait très peu de choses sur internet qui ne soient pas liés à son travail. »

Lon est un véritable amoureux des animaux. Au fil des ans, les Watson ont accueilli tellement d’animaux errants qu’il est difficile de les compter. La plupart du temps, il s’agissait de chiens, mais Catey se souvient de chats, d’oiseaux et même d’un écureuil. Dans le passé, il a accueilli des animaux pour Two by Two Rescue et Pound on the Hill Animal Rescue. Le travail avec les services de sauvetage a commencé lorsque Lon a épousé Carrie. Le couple accueillait des animaux jusqu’à ce qu’ils puissent être placés. Certains n’ont jamais été adoptés et les chiens résidents permanents sont tous des chiens qui ont été secourus.

Il semble que Lon ait un don pour les chiens. Ceux-ci l’adorent en retour et attendent avec impatience l’heure de la sieste.

***

Chers lecteurs,
Abonnez-vous à nos newsletters pour recevoir notre sélection d’articles sur l’actualité.
https://www.epochtimes.fr/newsletter

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé