Un enfant meurt après que le dentiste utilise une bouteille d’oxygène inadéquate – la famille intente des poursuites

Zion Gastelum, 2 ans, est mort de lésions cérébrales à la suite d’un traitement dentaire sous anesthésie générale dans une clinique de l’Arizona, il y a 1 an. Maintenant, une poursuite judiciaire se penche sur des allégations voulant que le personnel a coupé l’alarme à plusieurs reprises sur son moniteur de fréquence cardiaque et que le réservoir d’oxygène était soit vide, soit défectueux.

Zion Gastelum a été mis sous anesthésie générale à la clinique Kool Smiles à Yuma, Arizona, le 16 décembre 2017. Il n’a jamais repris conscience et est mort quatre jours plus tard de lésions cérébrales causées par le manque d’oxygène.

Un peu plus d’un an plus tard, la famille ressent toujours douloureusement sa perte.

« Tout le monde est brisé », a dit Veronica Gastelum, la mère de Zion, à KNXV-TV. « Non, on ne va pas bien. »

Une copie du procès obtenu par KYMA allègue qu’il a été mis sous anesthésie générale sans « consentement approprié » pour des « procédures invasives et inutiles ».

Sa mère a été la première à remarquer que quelque chose n’allait pas. Lorsqu’il était dans la salle de réveil, sans surveillance, se fiant à une bouteille d’oxygène pour respirer pendant qu’il récupérait de l’anesthésie, elle a remarqué que sa poitrine ne bougeait pas. Elle a pris son pouls et n’en a trouvé aucun.

Zion Gastelum (GoFundMe)

Le personnel dentaire a appelé le numéro d’urgence, selon la poursuite, le décrivant comme sans réaction ni respiration.

Il a été transporté d’urgence à l’hôpital pour enfants Phoenix Children’s Hospital, mais n’a jamais repris conscience et est décédé le 20 décembre 2017.

Défaillances multiples

La poursuite allègue de multiples manquements qui auraient pu mener à sa mort.

Une fois que les chirurgiens-dentistes ont effectué l’intervention, « Zion a été extubé et emmené dans une salle séparée pour la récupération de l’anesthésie générale », déclare le procès. « Malgré le fait que Zion n’était pas réveillé et qu’il n’avait pas retrouvé la capacité de respirer par lui-même, les dentistes de Kool Smiles ont choisi de laisser Zion seul afin de commencer les procédures pour le ou les prochains jeunes patients. »

Les allégations continuent en affirmant que la bouteille d’oxygène qu’on lui a donné dans la salle de réveil « était vide ou ne fonctionnait pas correctement ».

Veronica Gastelum est entrée dans la pièce après avoir entendu l’alarme du moniteur cardiaque de son fils et a vu un membre du personnel l’éteindre plusieurs fois, selon le procès.

« Peu de temps après, l’alarme s’est déclenchée trois ou quatre fois de plus – chaque fois un membre du personnel de Kool Smiles a coupé le son – jusqu’à ce qu’un membre du personnel retire finalement le moniteur de Zion et déclare que l’appareil ne fonctionne pas sur les enfants », affirme le procès.

Véronica Gastelum a dit que ce n’est que lorsqu’elle a remarqué que la poitrine de son fils ne bougeait pas et qu’il n’avait pas de pouls que le personnel a commencé à réagir à cette situation. Le tout-petit a été transporté d’urgence à l’hôpital pour enfants Phoenix Children’s Hospital, où il a reçu un diagnostic de lésions cérébrales causées par le manque d’oxygène, il est mort quatre jours plus tard.

Le médecin légiste a indiqué que la cause de la mort de Zion était « indéterminée », selon les rapports locaux.

Zion a fait travailler neuf de ses dents de lait, y compris des canaux radiculaires et six couronnes. Selon la poursuite, des radiographies ou d’autres examens d’investigation n’ont pas été effectués pour confirmer que ces procédures étaient nécessaires.

« C’est un décès qui aurait pu et aurait dû être évité », a déclaré Scott Eldredge, un avocat représentant la famille, à ABC 15. « Si les procédures avaient été suivies, Zion serait avec nous aujourd’hui. »

Un porte-parole de la clinique a déclaré à ABC 15 que les médecins et le personnel « continuent d’exprimer leur sincère sympathie à la famille Gastelum. Depuis 2007, le cabinet a prodigué des soins dentaires à des milliers de familles en toute sécurité et avec compassion. Respectueusement, nous n’avons pas d’autres commentaires à faire puisque cette affaire est en instance. »

Version originale

Cet article vous a intéressé ? Partagez-le avec vos amis et laissez-nous vos commentaires.

VIDÉO RECOMMANDÉE :

Une adolescente meurt électrocutée après la chute de son téléphone dans sa baignoire. Voici ce qu’il faut éviter de faire

 
 
 
 

Incendie dans l’église Saint-Sulpice à Paris: l’origine du feu n’était pas accidentelle

Incendie dans l’église Saint-Sulpice à Paris: l’origine du feu n’était pas accidentelle
Selon les informations de LCI, la piste accidentelle a été écartée au lendemain de l'incendie survenu église Saint-Sulpice ...
LIRE LA SUITE
 

Les Nicaraguayens suivent le Venezuela et Cuba et protestent contre le régime socialiste

Les Nicaraguayens suivent le Venezuela et Cuba et protestent contre le régime socialiste
Le 16 mars dernier, des manifestants opposés au président nicaraguayen Daniel Ortega sont descendus dans la rue réclamant ...
LIRE LA SUITE
 

Torture psychologique : les pires cicatrices sont celles qui restent dans l’esprit

Torture psychologique : les pires cicatrices sont celles qui restent dans l’esprit
Note de la rédaction : Epoch Times publie un certain nombre d’articles relatant le recours à la torture ...
LIRE LA SUITE
 

Saccage des Champs-Élysées : 80 enseignes touchées, le Premier ministre interpellé

Saccage des Champs-Élysées : 80 enseignes touchées, le Premier ministre interpellé
80 enseignes ont été touchées, dont une vingtaine pillées ou victimes de départs d'incendie lors du saccage samedi ...
LIRE LA SUITE