Passe d’armes entre Jeff Bezos et la Maison-Blanche sur les prix de l’essence

4 juillet 2022 Mis à jour: 5 juillet 2022
FONT BFONT SText size

Le multimilliardaire et fondateur d’Amazon Jeff Bezos a estimé que le président américain se fourvoyait en appelant les distributeurs d’essence à faire baisser les prix rapidement, poussant dimanche 3 juillet plusieurs responsables de la Maison-Blanche à défendre Joe Biden. 

« Mon message aux entreprises qui exploitent des stations-service et qui fixent les prix à la pompe est simple : nous sommes en temps de guerre et de péril mondial », a écrit le président américain sur Twitter samedi. « Réduisez le prix que vous facturez à la pompe pour refléter le coût que vous payez pour le produit. Et faites-le maintenant ».

Pour M. Bezos, ce raisonnement relève « soit d’une tentative de diversion, soit d’une profonde incompréhension de la dynamique de base du marché ».

« L’inflation est un problème bien trop important pour que la Maison-Blanche continue à faire des déclarations comme celle-ci », a-t-il réagi samedi sur le réseau social.

« Un marché qui laisse tomber le consommateur américain »

La flambée des prix à la pompe, devenue un symbole de la montée générale des prix, plombe la popularité du président démocrate, qui reproche régulièrement aux géants pétroliers de s’enrichir sans faire d’efforts pour résoudre le problème.

Ces derniers rétorquent qu’ils font croître leur production et qu’ils font fonctionner les raffineries américaines à des cadences très élevées mais que les prix sont fixés sur le marché mondial et sont soumis à des dynamiques en dehors de leur contrôle.

La porte-parole de la Maison-Blanche, Karine Jean-Pierre, est venue à la défense de Joe Biden dimanche en remarquant sur Twitter que les prix du brut ont baissé « d’environ 15 dollars au cours du mois passé » mais que les prix à la pompe « sont à peine redescendus ». « Il ne s’agit pas de la dynamique de base du marché. C’est un marché qui laisse tomber le consommateur américain ».

Le gallon d’essence aux États-Unis s’est hissé début juin au-dessus du seuil symbolique des 5 dollars le gallon pour la première fois. Il est un peu redescendu depuis mais reste loin des 3,10 dollars d’il y a un an.

***

Chers lecteurs,
Abonnez-vous à nos newsletters pour recevoir notre sélection d’articles sur l’actualité.
https://www.epochtimes.fr/newsletter

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

Recommandé