Paris : un gendarme sauve une femme de la noyade dans la Seine près du pont d’Arcole

28 juin 2022 Mis à jour: 28 juin 2022
FONT BFONT SText size

Lundi 20 juin, dans le 4e arrondissement de Paris, un gendarme qui faisait son jogging a aperçu et sauvé une femme en train de se noyer dans la Seine.

Elle avait décidé de mettre fin à ses jours, avant de finalement s’accrocher à la vie. Lundi dernier, près du pont d’Arcole dans le 4e arrondissement de Paris, une femme s’est jetée dans la Seine avec l’intention de mourir. Mais une fois le saut réalisé, elle s’est débattue dans l’eau pour survivre. Plus loin, un gendarme en train de faire son jogging aperçoit un attroupement. En s’approchant il voit la femme dont la tête dépasse à peine de l’eau et qui n’a déjà plus assez d’énergie pour répondre à ses paroles.

Immédiatement, il retire ses affaires et saute à l’eau. Problème, la femme s’est démise l’épaule lors de sa chute, compliquant son sauvetage. « J’ai réussi à l’attraper mais c’était compliqué car elle hurlait de douleur », a raconté Lionel D., lieutenant du 2e régiment d’infanterie de la Garde républicaine, sur Instagram :

Il arrive finalement à ramener la femme vers la rive. Mais deuxième problème, aucune échelle ne se trouve à proximité et il ne peut tenir la femme qu’à bout de bras, a rapporté Le Parisien. Heureusement, la sirène des pompiers s’est faite entendre peu après.

« L’un d’eux s’est jeté tout de suite à l’eau et ils ont débarqué un plan dur pour que l’on y installe la victime afin qu’elle flotte mieux. Puis je suis monté sur le bateau de la préfecture de police. On m’a fait un bilan pour vérifier que tout allait bien », a partagé Lionel. Quant à la femme, elle a été prise en charge et est aujourd’hui hors de danger.

Interrogé par la Garde Républicaine sur sa bravoure, il a simplement déclaré qu’il n’avait pas du tout hésité à plonger dans l’eau. « Déjà parce que je suis très à l’aise dans l’eau et, humainement, je n’aurai jamais plus pu me regarder dans une glace si je n’étais pas intervenu pour aider cette personne. Évidemment, c’est aussi le rôle du gendarme que d’intervenir. Mais on ne peut pas rester inactif face à la détresse », a-t-il conclu.

***
Chers lecteurs,
Abonnez‑vous à nos newsletters pour recevoir notre sélection d’articles sur l’actualité.
https://www.epochtimes.fr/newsletter

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

Recommandé