Criminalité est en forte hausse à Paris : 234 211 faits en 2019, soit 10,5 % de plus qu’en 2018

31 octobre 2019 Mis à jour: 31 octobre 2019
FONT BFONT SText size

Violences physiques et sexuelles, vols, cambriolages: les chiffres de la criminalité à Paris sont en nette hausse sur un an, selon des chiffres de la Préfecture de police transmises à l’AFP de source proche du dossier.

Les atteintes volontaires à l’intégrité physique (35.343 dans la capitale entre le 1er janvier et le 30 septembre, +9,08% sur un an) et les atteintes aux biens (+13,91%) ont nettement augmenté par rapport aux neuf premiers mois de 2018.

Première destination touristique mondiale avec près de 90 millions de visiteurs en 2018, Paris a vécu un premier semestre marqué notamment par la crise des +gilets jaunes+.

Parmi les atteintes à l’intégrité physique, les violences physiques non-crapuleuses (+9,84%) et les menaces (+14,20%) ont particulièrement bondi. Les violences sexuelles ont augmenté de 3,25% sur un an.

En revanche, certains faits reculent, à l’image des comportements dangereux ou gênants (-6,47% sur un an) et des comportements perturbants (-12,04%).

Interrogée par l’AFP, l’adjointe (PS) à la Sécurité de la maire de Paris, Colombe Brossel, déplore ces nouveaux chiffres, « qui sont pires qu’il y a quelques mois ». « L’ensemble des faits de délinquance quotidienne explosent que ce soit les indicateurs de cambriolage, vols à la roulotte, vols avec violence…Ils sont tous au-dessus de 15%, voire bien au-delà ».

Cela concerne « tous les quartiers: le XVIIIe comme le Xe ou le XIIIe », détaille l’adjointe d’Anne Hidalgo. « Il n’y a pas de sectorisation comme on pourrait instinctivement l’imaginer. C’est difficile dans l’ouest comme dans l’est de la capitale ».

La mairie de Paris « demande des renforcements d’effectifs de police. Pour dissuader, il faut du monde dans la rue », soutient Mme Brossel. « Il faut que la priorité soit donnée à la lutte contre la délinquance du quotidien », estime l’élue.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé