Des ornithologues repèrent un oiseau rare, l’eurylaime vert, déclaré « éteint » depuis 70 ans à Singapour

16 juillet 2021 Mis à jour: 16 juillet 2021
FONT BFONT SText size

La réapparition d’un oiseau rare au plumage vert vif a suscité l’enthousiasme des ornithologues de Singapour.

Le 27 juin, l’eurylaime vert, déclaré éteint à Singapour il y a 70 ans, a été aperçu sur l’île de Pulau Ubin, au nord-ouest de la république, a déclaré M. Lim Liang Jim, du Conseil des parcs nationaux de Singapour, cité par le Straits Times.

Pour quelques ornithologues chanceux, l’observation de l’eurylaime vert a été comme une observation rare d’une nouvelle espèce.

Adrian Silas Tay, ornithologue locale, a été l’une des toutes premières à repérer et à photographier l’oiseau vert vif. Elle a posté des photos sur Facebook, permettant ainsi aux amateurs locaux de savoir qui était de retour en ville. Lee Chin Pong a eu la chance de filmer l’ami à plumes et a posté sa vidéo sur le groupe Singapore Birders.

(Thipwan/Shutterstock)

Selon le Singapore Birds Project, l’eurylaime vert a autrefois peuplé Pulau Ubin, mais on ne l’a plus vu à Singapour depuis 1941. Bien qu’il ait été déclaré éteint à Singapour il y a plus d’un demi-siècle, cet oiseau a fait plusieurs réapparitions dans la cité-État insulaire au cours de la dernière décennie.

Le 11 avril, un mâle eurylaime vert adulte est apparu sur Pulau Ubin. Sept ans plus tôt, en 2014, deux jeunes eurylaimes verts ont été aperçus – l’un sur Pulau Ubin, l’autre dans un parc de la côte est, selon le Conseil des parcs nationaux.

Le spécimen du 27 juin est probablement un mâle, à en juger par sa coloration et ses marques. Les mâles se distinguent par leur plumage vert émeraude, leurs marques sombres en forme de virgule derrière les yeux et les barres de couleur sombre sur leurs ailes. Les femelles ressemblent aux mâles, sauf qu’elles sont de couleur plus terne et n’ont pas de taches noires sur le cou.

(Alen Thien/Shutterstock)
(Sunti/Shutterstock)

Il est probable que l’oiseau mâle ne soit qu’un visiteur venu d’ailleurs, probablement de Malaisie. L’espèce est connue comme se « dispersant sur longue distance », selon le Singapore Birds Project, et est connue pour peupler la péninsule Thaïlande-Malaisie, Sumatra et Bornéo.

« Étant donné la proximité d’Ubin et de la Malaisie, il est possible que certaines des espèces d’oiseaux rares observées là-bas, dont l’eurylaime vert, se ‘déroutent’ parfois de leur habitat en Malaisie vers Ubin », a déclaré Yong Ding Li, de Birdlife International, selon le média local Mothership.

Visiteur ou non, le retour de l’eurylaime vert – classé comme quasi-menacé par l’UICN – a suscité l’attention des amateurs d’oiseaux, proches ou lointains.

(Super Prin/Shutterstock)
Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

Recommandé