« On est pris au cœur », exprime un pharmacien gérant à propos de Shen Yun

« On est pris au cœur », exprime un pharmacien gérant à propos de Shen Yun

Olivier Maris, pharmacien gérant, à l’occasion de la première représentation de Shen Yun au Corum de Montpellier le 25 février 2019. (NTD Television)

2019/02/27

MONTPELLIER – Dimanche, les bus de Shen Yun ont traversé la France du nord au sud, quittant Roubaix pour s’arrêter sur les bords de la Méditerranée, à Montpellier.

La ville millénaire a su harmoniser ses origines antiques et médiévales avec de nouvelles architectures modernes pour une cité de caractère.

Lundi soir, le Corum a vibré aux sonorités de la musique classique chinoise, Shen Yun y présentant sa nouvelle programmation de tableaux dansés.

Olivier Maris, gérant d’une pharmacie de la région, a donné ses impressions sur une culture qu’il découvrait. « J’ai été impressionné par les danses, les chorégraphies reliées à l’histoire. Je ne connaissais pas du tout l’histoire de la Chine, et de relier la danse avec l’histoire et différentes scènes et tableaux qu’on a vus, j’ai trouvé ça très, très beau ! »

Très touché par la musique de Shen Yun, laquelle « prend en haleine », selon lui, il s’est dit « très agréablement surpris ». En effet, l’orchestre de Shen Sun est unique,« le seul au monde à combiner de manière permanente des instruments classiques occidentaux et chinois », explique-on ainsi sur le site de Shen Sun. Pipa, gong, suona ou encore erhu mêlent ainsi avec harmonie leurs sonorités orientales avec l’orchestre occidental, pour un résultat novateur.

Selon Olivier Maris, « on sent que les acteurs sont très reliés à la musique, au décors, et avec le fond visuel derrière ! La mise en scène est prenante, très, très prenante ! »

En effet, les danseurs évoluent au rythme de l’orchestre, exprimant à travers la danse classique chinoise, tous les sentiments et les émotions des personnages présentés dans les tableaux dansés des contes et romans classiques, sans avoir recours à la parole.

Mais la danse classique chinoise, art ancestral qui s’est enrichi depuis des millénaires avec les différentes dynasties qui se succédèrent en Chine, est aussi constitué de postures et techniques de sauts et pirouettes qui inspirèrent d’ailleurs certains arts martiaux. « Quand on voit ces sauts spectaculaires que font les garçons et les filles, ces acrobaties, c’est bluffant ! », exprime à ce sujet M. Maris.

« On est pris au cœur », confie-t-il, percevant au-delà de l’esthétisme et des mouvements, les valeurs de « respect », de « bienveillance », véhiculées dans le spectacle.

« Je recommande ! », conclut-il, enthousiaste.

 

Propos recueillis par NTD Television.

Epoch Times considère Shen Yun Performing Arts comme l’un des évènements culturels les plus importants de notre temps et assure la couverture des réactions du public depuis la création de la compagnie en 2006.