Oise : avec une règle et du scotch, il vole dans le tronc d’une église

3 février 2021 Mis à jour: 3 février 2021
FONT BFONT SText size

Pendant l’année 2020, grâce à une règle et du scotch, un homme de 54 ans s’est servi dans les dons des fidèles d’une église de Senlis (Oise). Un préjudice estimé par le trésorier à environ 1 000 euros par mois.

Mais où se trouve l’argent des dons d’une des églises de Senlis ? C’est la question que s’est posée le trésorier tout le long de l’année 2020, en constatant qu’il y avait peu d’argent dans le tronc de l’édifice. Peut-être que les fidèles sont devenus moins généreux ? Ou alors il y a un vol ? Mais, même si les dons baissent, le cadenas est pourtant lui bien en place et aucune tentative d’effraction n’a été relevée.

Dans le doute, et pour en avoir le cœur net, le trésorier bénévole a élaboré un stratagème : il marque à l’encre invisible des billets et les glisse dans le tronc. S’il ne retrouve plus ses billets au moment de compter les dons, c’est qu’il y aura bien eu un vol. Résultat : des billets manquent, l’argent a bien disparu mystérieusement, relate Le Parisien.

Une fois la théorie du vol confirmée, le trésorier a alerté les forces de l’ordre et un système de vidéosurveillance a été installé pour attraper le voleur. Peu après, sur les images, l’attention des enquêteurs fut attirée par un homme de petite taille qui discrètement a « introduit une règle souple de 50 cm, recouverte d’un scotch double face ».

Après avoir regardé à droite, à gauche, il retire la règle, décolle les billets, les glisse dans sa poche et recommence à de nombreuses reprises. Un premier procès-verbal fut d’abord effectué le 21 janvier, avant que l’homme soit interpellé le jeudi 28 janvier, à la sortie de l’église.

Sur lui, de nombreux billets ont été retrouvés, dont ceux marqués par le trésorier. Jugé le lendemain par le tribunal de Senlis pour vol, le prévenu, un homme âgé de 54 ans, a justifié son geste par « des raisons financières » et a assuré ne s’être servi que 3 ou 4 fois dans le tronc dans l’église. Problème : le trésorier évoque de son côté près de 1 000 € de perte par mois par rapport aux dons habituels.

De nationalité ukrainienne, l’homme a été condamné à un an de prison, aménageable à domicile.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé