Oise : il jette ses déchets en pleine nature, le maire retrouve son adresse dans les cartons et les lui renvoie

31 mars 2022 Mis à jour: 31 mars 2022
FONT BFONT SText size

Cela fait plusieurs années que Christophe Dietrich, le maire de Laigneville (Oise) se transforme régulièrement en enquêteur pour traquer les auteurs de dépôts sauvages sur sa commune. Le dernier en date a été retrouvé en moins d’une heure grâce aux étiquettes laissées sur les cartons jetés dans la nature.

Les efforts du maire de Laigneville (Oise) depuis 2014 ont permis de grandement diminuer les dépôts sauvages au fil des années. Il faut dire que non seulement il traque ceux qui commettent ces incivilités et effectue un retour à l’envoyeur systématique de leurs déchets, mais il en fait des vidéos qui deviennent virales sur les réseaux sociaux.

Après six mois sans aucun dépôt sauvage sur la commune de 4 700 habitants, Christophe Dietrich a trouvé son « premier gagnant de 2022 », écrit‑il avec humour sur Facebook.

Cette fois, il s’agit d’« un vrai champion » : tout d’abord, il a laissé un mètre cube de déchets en pleine nature. Ensuite, « nous avons retrouvé énormément d’éléments qui vont je pense nous permettre de retrouver sans aucun mal l’auteur », raconte le maire dans la vidéo.

Identifié « en moins d’une heure »

En effet, l’homme a été identifié « en moins d’une heure » grâce aux étiquettes d’expédition laissées sur les cartons et grâce aux caméras de la ville qui l’ont filmé alors qu’il s’en allait en direction de l’endroit où les déchets ont été déposés, rapporte Actu Oise.

Lorsque Christophe Dietrich appelle l’individu en question, celui‑ci lui répond de déposer tout cela devant chez lui. Heureusement, l’élu avait fait son enquête et savait que l’homme venait de déménager. « Il voulait que les déchets soient déposés chez la nouvelle locataire », s’indigne le maire, qualifiant la scène de « surréaliste ».

Reparti avec une amende et une facture

Coincé à tous les niveaux, l’individu n’a pas eu d’autre choix que de venir immédiatement récupérer ce qui lui appartenait avec, en prime, deux petits « cadeaux » de la mairie : une amende forfaitaire de 135 euros ainsi qu’une facture de 250 euros « pour les services techniques qu’on a dû solliciter ce matin ».

« Comme vous voyez, même si on n’a pas eu de déchets depuis 6 mois, on ne lâche rien, et ça nous permet encore une fois de faire de la pédagogie », conclut Christophe Dietrich.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

Recommandé