Oise : la police municipale verbalise le cortège d’un mariage turbulant

23 septembre 2021 Mis à jour: 23 septembre 2021
FONT BFONT SText size

Dimanche 19 septembre, à Laigneville, petit village de l’Oise, le cortège d’un mariage a multiplié les comportements dangereux. Ainsi, pour éviter un accident, le maire a fait usage de vidéosurveillance. Il a constaté 71 infractions au code de la route, faisant perdre 100 points aux contrevenants et verbalisant pour près de 10.000 euros d’amendes.

Dimanche dernier, vers 13 heures, un cortège de mariage célébré la veille a « débarqué » dans le centre-ville de Laigneville, occasionnant bon nombre de troubles : concerts de klaxons, passagers assis sur les montants des fenêtres ouvertes, conduite dangereuse ou encore des accélérations dans la rue principale proche d’un vide-greniers, a rapporté France 3 Régions.

« Il y avait une quarantaine de voitures. Elles sont arrivées quasiment en plein milieu de la brocante et des centaines de piétons qui allaient et venaient. On avait déjà eu des cortèges à Laigneville mais jamais à ce point », a expliqué Christophe Dietrich, le maire.

« Ils étaient venus chercher quelqu’un à Laigneville. Ils ont remonté et redescendu la rue principale plusieurs fois. Ils ont fait leur fantasia deux fois 10 minutes, je dirais. Le cortège est resté une demi-heure à peu près dans la commune. J’ai essayé de m’interposer et de faire comprendre aux conducteurs du cortège que c’était dangereux, mais j’ai vite compris que ça allait dégénérer », a-t-il précisé.

Cependant, n’étant pas du genre à laisser passer les incivilités, Christophe Dietrich a décidé de se rendre en mairie avec les deux policiers municipaux mobilisés sur la brocante et « de vidéo-verbaliser : on a suivi en direct toutes les infractions. On en a compté 71. Mais 71 infractions, vous pensez bien qu’on ne peut pas les verbaliser en temps réel. Donc on a fait de la relecture et on a vidéo-verbalisé. C’est tout à fait légal », a-t-il déclaré.

Au total, les 71 infractions constatées ont entraîné le retrait de 100 points pour les conducteurs et des dizaines d’amendes pour un montant total de 9.585 euros, comme l’a indiqué Christophe Laigneville sur sa page Facebook :

Selon Christophe Dietrich, cette publication, qui n’a pas plu à tout le monde, a un but précis : « C’est important de faire savoir que la vidéo-verbalisation existe. Que ça permet en plus aux maires et à la police municipale de ne pas s’exposer physiquement. Et surtout, ça dit qu’on a des moyens pour faire cesser ce type de comportement », a-t-il assuré.

« Je ne l’ai pas fait pour le plaisir ou pour faire parler de moi : le cortège a débarqué dans la ville alors qu’il y avait une brocante au même moment », a précisé Christophe Dietrich, avant de conclure : « En plus, ils ne pouvaient pas dire qu’ils ne savaient pas qu’il y a de la vidéo-verbalisation à Laigneville : il y a des panneaux à l’entrée de la ville qui l’indiquent ».

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

Recommandé