À l’occasion du Nouvel An chinois, le fondateur du Falun Gong reçoit les vœux de la population de Chine continentale

8 février 2022 Mis à jour: 8 février 2022
FONT BFONT SText size

Le fondateur du Falun Gong, Li Hongzhi, a reçu un grand nombre de salutations de la part de personnes en Chine continentale, à l’occasion du Nouvel An chinois, la fête la plus importante pour les familles chinoises.

D’innombrables sympathisants viennent de 26 provinces et de quatre municipalités sous le contrôle direct de la Chine, dont Pékin, Shanghai, Tianjin et Chongqing.

C’est en 1992 que M. Li a fait connaître au public l’ancienne pratique spirituelle du Falun Gong, également connue sous le nom de Falun Dafa. Elle permet de soulager le stress et d’accroître l’énergie grâce à cinq exercices doux et à des enseignements moraux fondés sur les principes de vérité, de compassion et de tolérance. Ses adeptes en Chine ont atteint 70 à 100 millions de personnes en 1999. Le régime chinois, considérant la popularité de cette pratique comme une menace, a alors lancé une campagne de persécution à l’échelle nationale pour l’éradiquer.

Malgré la persécution continue du régime, des membres de la population chinoise ont souhaité à M. Li un joyeux Nouvel An chinois, le 1er février dernier. En raison de la persécution, ils ne sont identifiés que par leur nom de famille.

Une femme d’une soixantaine d’années, prénommée Zhao, originaire de la ville de Yongzhou, dans la province du Hunan (Chine centrale), a raconté à Epoch Times comment elle avait bénéficié du Falun Gong.

Elle a raconté comment elle est tombée sur le sol et s’est fracturée le crâne, il y a quelques années. Du fait de son faible taux de plaquettes et de sa mauvaise coagulation sanguine, et après avoir utilisé des agents de coagulation sanguine bien connus, elle n’a pas pu faire cesser le saignement. Plus tard, elle a commencé à réciter « Falun Dafa est bon » et « la vérité, la compassion et la tolérance sont bonnes », peu après, a‑t‑elle déclaré, son saignement s’est arrêté.

Une autre femme, prénommée Gao, dans la ville de Wuhan, dans la province du Hubei, avait un parent pratiquant le Falun Gong qui lui a raconté la situation réelle de cette pratique en Chine.

« Il y a quelques années, lorsque j’ai donné naissance à mon fils, son cou a été entouré par le cordon ombilical à deux reprises », se souvient Gao. « Alors j’ai simplement récité ‘Falun Dafa est bon’ et ‘la vérité, la compassion et la tolérance sont bonnes’. Peu de temps après, mon accouchement est devenu beaucoup plus facile. »

« Je sais que le Maître du [Falun] Dafa m’a aidé à dissiper la catastrophe », a ajouté la femme, en utilisant la marque traditionnelle de respect « Maître », pour désigner M. Li Hongzhi. « C’est le [Falun] Dafa qui a béni notre famille avec la bonne fortune. »

« Donc toute ma famille croit que le Falun Dafa est merveilleux. »

Elle a déclaré que sa famille est heureuse, ajoutant que son mari et elle ont tous deux un bon emploi et des enfants en bonne santé. Elle et son fils ont joyeusement adressé leurs vœux du Nouvel An, à M. Li.

Un homme, prénommé Wang, de la ville de Chengdu, dans la province du Sichuan (sud‑ouest de la Chine), est un membre de la famille d’un pratiquant du Falun Gong. Il a décrit la communauté des pratiquants comme un miracle qui apporte lumière et espoir.

« Alors que les gens dégénèrent et se perdent dans les désirs et les envies matérielles dans le monde », a déclaré Wang, « les pratiquants du Falun Gong font preuve de courage et de bonne volonté grâce à leur autodiscipline, leur détermination, leur paix et leur résilience ».

Par ailleurs, le fondateur du Falun Gong a également reçu les salutations de plus de 60 autres pays.

Gao Miao, Li Yun et Hong Ning ont contribué à cet article.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

Recommandé