Une vegan nourrit son fennec de diète végétale et se fait lyncher sur les réseaux sociaux

Une vegan fait suivre à son fennec le même régime alimentaire qu’elle – l’animal souffre gravement de malnutrition

Depuis la semaine dernière, l’internet se passionne pour la santé d’un petit fennec appartenant à une activiste végétalienne Sonia Sae. Celle-ci le nourrit exclusivement d’une diète végétale, même si les fennecs ont dans la nature une alimentation à 90 % carnivore.

La semaine dernière, le post d’Alice Natanya (ci-dessous) a provoqué l’indignation générale et a soulevé l’opinion publique contre la blogueuse. Selon l’analyse de cette internaute, Jumanji le fennec de Sonia Sea souffre de malnutrition, de carence protéique et son état de santé général est plus que déplorable à la suite de sa nutrition inappropriée.

Alice Natanya explique longuement dans son post – agrémenté de photos prises sur le compte Instagram de Sonia Sae, que les symptômes du fennec que la blogueuse végétalienne a partagés en ligne – tels que la perte de poils, une partielle cécité, une léthargie et une perte de poids conséquents, sont le résultat d’une nutrition végétale. En effet, dans la nature les renards de type fennec se nourrissent surtout de petits rongeurs, insectes, lézards, œufs et autres larves qu’ils trouvent. Seulement 10 % de leur nourriture consiste en racines, baies sauvages et fruits.

Immédiatement, de nombreux internautes ont décidé de prendre les choses en main. Plusieurs analyses des photos ont vu le jour et la conclusion a été sans appel, la blogueuse et activiste doit cesser de maltraiter le pauvre animal et le faire revenir à une diète normale. Pour cela, une pétition a même été lancée en ligne, celle-ci a déjà recueilli plus de 11 000 signatures, ce qui est assez phénoménal.

Pourtant la blogueuse, qui est une farouche défenseure des animaux, s’est toujours défendue en attribuant les différents symptômes aux allergies et la perte de poils aux changement de saison. Selon elle, cette diète végétale serait même à l’origine du bien-être du petit animal qui était bien plus souffrant en mangeant de la viande.

Pour appuyer son argumentation, et pour contrer les attaques virulentes qui font désormais partie de sa vie quotidienne, Sonia a posté cette vidéo sur son Facebook, qui montre clairement l’état de santé de son petit fennec.

Hier, une autre vidéo a été mis en ligne, cette fois bien plus longue et qui montre clairement que Jumanji est plein d’énergie, bien nourri, avec un poil robuste et luisant et a même son bac à sable personnel.

Toutefois, quand des internautes concernés ont contacté la ligue des défenseurs d’animaux espagnols, ceux-ci ont été on ne peut plus clairs dans leur réponse. Dans une lettre, ceux-ci expliquent : « Nourrir un carnivore d’une diète végétale est une mauvaise idée, car ils vont développer des problèmes de foie, de cœur et d’os au cours de leur vie. Ces problèmes ne seront pas apparents immédiatement. »

Mais le problème ne s’arrête pas là. La véritable question qui se pose est pour quelle raison une personne qui se dit engagée dans la protection des animaux infligerait une vie de captivité à un animal sauvage quel qu’il soit ? De plus, la plupart d’animaux sauvages revendus aux clients avides de sensations nouvelles sont braconnés dans la nature ou proviennent de fermes d’élevage aux conditions de vie souvent brutales. Ils connaissent aussi une vie de torture et de maltraitance car leurs nouveaux maîtres n’ont pas la moindre idée de comment s’en occuper correctement.

Que pensez-vous de la santé de ce pauvre fennec ? Une vie de captivité peut-elle être infligée aux animaux sauvages ? Laissez-nous votre commentaire et partagez cet article avec vos amis et votre famille !

 
 
 
 

Mondial: Allusions au Kosovo et Tribunal pénal international, quand Serbie-Suisse dérape…

Mondial: Allusions au Kosovo et Tribunal pénal international, quand Serbie-Suisse dérape…
Ça n'aurait dû être qu'un match du Mondial-2018, mais entre des célébrations de buts pro-Kosovo et une référence ...
LIRE LA SUITE
 

Immigration et terrorisme : les deux plus grandes inquiétudes des Européens

Immigration et terrorisme : les deux plus grandes inquiétudes des Européens
Un nouveau sondage révèle que le terrorisme et l'immigration sont les plus grandes inquiétudes exprimées par les citoyens ...
LIRE LA SUITE
 

L’esprit de 1968 et son héritage

L’esprit de 1968 et son héritage
Faut-il y voir l'ancienne conception "Panem et circenses" (Du pain et des jeux) ? Le pendule peut-il revenir ...
LIRE LA SUITE
 

L’alcoolisme l’empêchait de réaliser son rêve – maintenant il partage sa passion avec le monde entier

L’alcoolisme l’empêchait de réaliser son rêve – maintenant il partage sa passion avec le monde entier
Toute création qui en vaut la peine commence par un rêve. D'où proviennent les compositions de Frédéric Chopin, ...
LIRE LA SUITE