Notre-Dame de Paris : un cliché d’Emmanuel Macron et d’Édouard Philipe le soir de l’incendie suscite la polémique

Depuis plusieurs jours, un cliché du Premier ministre et du président de la République fait le tour des réseaux sociaux. Partagés plusieurs milliers de fois, il montre les deux hommes d’État à l’angle de la rue de la Cité et du Parvis de la place Notre-Dame le soir du 15 avril, à une cinquantaine de mètres de la cathédrale, alors que celle-ci était toujours en flammes.

Voilà quelques jours qu’un cliché d’Emmanuel Macron et de son Premier ministre suscite de vives réactions sur les réseaux sociaux. Poing devant la bouche, Édouard Philippe semble faire part d’une remarque amusante au chef de l’État, celui-ci ayant l’air de réprimer un rire. Une image qui a rapidement provoqué la colère de bon nombre d’internautes reprochant aux deux protagonistes d’avoir un comportement indécent.

Les plateformes de fact-checking montent au créneau

Abondamment commenté par les sites sensés faire la chasse aux fake news tels que 20 minutes, Le Monde ou Libération, le cliché provient d’une vidéo de près de trois quarts d’heure filmée par Clément Lanot pour l’agence CLPress. La scène incriminée apparaît à partir de 3 minutes et 25 secondes.

Pour la plateforme de fact-checking de Libé, « la vidéo dont est extraite cette image […] montre toutefois que l’ambiance, à part ce moment précis, n’était pas à la fête ».

« La suite de la vidéo montre que les deux hommes ne sont pas du tout arrivés ‘hilares’ devant Notre-Dame, comme la photo partagée massivement sur les réseaux semble le dire. C’est même avec le visage très fermé que les deux hommes arrivent d’ailleurs près de Notre-Dame, comme on le voit dans la même vidéo », écrit le journal.

« Un rictus qui fait penser à un rire, alors que ce n’est pas le cas »

Même topo du côté de 20 minutes, pour qui le cliché en question illustre « un moment furtif sur un trajet plutôt empreint de gravité ». Selon les journalistes du quotidien, la photo « laisse donc penser à tort que les deux hommes étaient hilares sur le chemin de Notre-Dame. Sans qu’on puisse en outre affirmer que ce bref moment montre une moquerie à l’égard de l’incendie ».

D’après Le Monde, Emmanuel Macron et Édouard Philippe aurait « en réalité un air plutôt sérieux » sur la photo incriminée. Pour le quotidien du soir, si le Premier ministre porte bien son poing à sa bouche, il « a un rictus qui fait penser à un rire, alors que ce n’est pas le cas ».

Même chose pour le locataire de l’Élysée, les Décodeurs en mettent leur main à couper : bien qu’Emmanuel Macron « semble esquisser un sourire sur l’image arrêtée », il s’agit « en réalité » de tout autre chose : « le chef de l’État plisse les lèvres et poursuit son chemin ».

« Dans ce cas précis, une image ne vaut pas mille mots. Elle est, bien au contraire, instrumentalisée et figée au ‘bon moment’ à des fins pas très honnêtes »concluent les salariés du Monde pour qui les « accusations » des internautes seraient « très exagérées ».

À ceux qui verront la séquence en question de trancher !

Cet article vous a intéressé  ? Partagez-le avec vos amis et laissez-nous un commentaire pour nous donner votre avis. 

 
 
 
 

Entre 200 et 500 sans-papiers ont bloqué le Terminal 2 de l’aéroport de Roissy : « La France n’est pas aux Français »

Entre 200 et 500 sans-papiers ont bloqué le Terminal 2 de l’aéroport de Roissy : « La France n’est pas aux Français »
Entre 200 et 500 sans-papiers se revendiquant comme des "gilets noirs" ont occupé dimanche le terminal 2F de ...
LIRE LA SUITE
 

La liberté économique, une union indissoluble entre la vertu et le bonheur

La liberté économique, une union indissoluble entre la vertu et le bonheur
Le rapport sur l'emploi pour le mois d'avril démontre que l'économie américaine se porte très bien - en ...
LIRE LA SUITE
 

Grenoble : des militantes musulmanes bravent le règlement intérieur et se baignent en burkini dans une piscine municipale

Grenoble : des militantes musulmanes bravent le règlement intérieur et se baignent en burkini dans une piscine municipale
Prise au dépourvue, la direction de l’établissement n’a pas été en mesure de faire respecter le règlement intérieur ...
LIRE LA SUITE
 

Vosges : il menace les clients d’un restaurant, brise la vitrine d’un coup de poing et se vide de son sang

Vosges : il menace les clients d’un restaurant, brise la vitrine d’un coup de poing et se vide de son sang
Malgré l’arrivée des gendarmes et des pompiers, l’assaillant n’a pas pu être ranimé. Mercredi dernier, vers 20h30, un ...
LIRE LA SUITE