Norvège: un homme arrêté après l’agression de trois femmes au couteau

15 juillet 2020 Mis à jour: 15 juillet 2020
FONT BFONT SText size

La police norvégienne a annoncé mercredi avoir arrêté un homme soupçonné d’avoir poignardé trois femmes, dont une mortellement, dans le sud-est du pays pour des raisons encore indéterminées.

Les victimes ont été agressées dans la nuit de mardi à mercredi dans trois endroits différents de la ville de Sarpsborg, au sud d’Oslo.

« A ce stade, l’enquête confirme qu’il n’y a qu’un agresseur derrière les attaques au couteau à Sarpsborg », a indiqué la police dans un communiqué.

La police a pour l’instant retenu les chefs de meurtre et tentative de meurtre, semblant donc exclure un acte terroriste.

Lors d’une conférence de presse, l’inspectrice Agnes Beate Hemiø a jugé « prématuré » de se prononcer sur ses motivations.

Norvégien de 31 ans d’origine étrangère

Le suspect est un Norvégien de 31 ans d’origine étrangère, ayant des antécédents psychiatriques et déjà inculpé –mais non pas condamné comme indiqué initialement– pour des faits de violence, selon la police.

Reconnu par une de ses victimes, il a été interpellé à son domicile peu après les faits et devait être entendu dans le courant de la journée.

« Les investigations sur la personne en question et les contacts que la police a eus jusqu’à présent avec lui ont plaidé pour qu’il soit présenté à un médecin puis hospitalisé », précise le communiqué.

Santé mentale de l’homme défaillante

« La police vérifie si la santé mentale de cet homme peut avoir eu un impact sur le cours des événements », y lit-on aussi.

La personne décédée est une femme d’une cinquantaine d’années. Aucun détail n’a été fourni sur les deux autres femmes blessées, l’une grièvement, l’autre plus légèrement.

A ce stade, les enquêteurs ont établi que le suspect connaissait au moins deux des victimes.

Selon le journal Sarpsborg Arbeiderblad, l’époux d’une d’entre elles a déclaré que l’assaillant était venu à leur domicile.

« Nous étions en train de regarder la télé quand on a entendu frapper fort à la porte. Quand j’ai ouvert il a voulu me poignarder mais j’ai réussi à éviter » le coup, a déclaré le mari au journal.

L’assaillant a pénétré ensuite dans leur domicile et blessé au couteau sa femme au bras.

 

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé