Normandie : Grâce à la solidarité de ses voisins, elle retrouve ses deux chiens à 50km de chez elle

4 mars 2022 Mis à jour: 4 mars 2022
FONT BFONT SText size

Habitués à la vie d’appartement, les deux braques allemands d’Alexandra ne sortent jamais très longtemps sans leur maîtresse. En ce matin du dimanche 27 février, ils ont disparu et elle ne les a retrouvés qu’à 50 km de chez elle, en pleine forêt, après de longues recherches, sans leur collier ni leur plaque d’identification.

Pia et Laszlo sont deux magnifiques braques allemands, des chiens de race avec pedigree. Leur maîtresse Alexandra Olsufiev, avocate de profession, partage son temps entre Paris et Courtomer dans l’Orne où elle a choisi de télétravailler une partie de la semaine. Dimanche 27 février, à 8 h, ils n’ont pas répondu à l’appel alors que ce n’est pas dans leurs habitudes, raconte Le réveil normand.

Inquiète, Alexandra les a cherchés toute la journée, en vain. Malheureusement, le GPS que portait un des deux chiens était déchargé et donc d’aucune utilisé.

Une chaîne de solidarité s’organise

Autour de l’avocate s’est rapidement tissé une chaîne de solidarité : amis, connaissances, chasseurs, voisins, vétérinaires, ainsi que la mairie de Carrouge et un signalement de Pet Alert lui ont finalement permis de retrouver Pia et Laszlo à plusieurs heures et à plusieurs kilomètres d’intervalle.

La première à avoir été retrouvée est la femelle, Pia, lundi matin, grâce à un signalement sur Pet Alert repéré par une amie de la jeune femme. Elle se trouvait à Rouperroux, à 45 minutes de route de chez la jeune femme, sans son collier ni sa balise GPS.

« À cet instant-là j’ai cru qu’ils avaient été volés et que la femelle avait soit réussi à s’échapper soit qu’ils s’étaient débarrassés d’elle afin de ne garder le mâle que pour les saillies », se souvient Alexandra, qui a continué ses recherches sans relâche avec l’aide de ses amis.

Finalement, c’est un coup de fil à un vétérinaire de Mortrée qui lui a permis de trouver le mâle, Laszlo, lui aussi sans collier. Le braque avait été recueilli par un habitant de La Bellière qui a fait le signalement à son vétérinaire. Une quinzaine de kilomètres séparent l’endroit où les deux chiens ont été retrouvés.

Un acte de malveillance

Les circonstances dans lesquelles les deux chiens de race ont été trouvés ne laisse pas place à d’autres interprétations : ils ont été victimes d’un acte de malveillance.

« Clairement, quelqu’un a pris mes chiens vers 8 h dimanche, leur a enlevé leurs colliers avant de les déposer séparément – car sinon ils seraient restés ensemble ou bien auraient été retrouvés du même côté – sur la route D908 », remarque l’avocate, qui compte bien déposer plainte.

Heureusement, toute cette histoire s’est bien finie et montre que, même s’il y a des humains malveillants, un plus grand nombre encore est capable de s’entraider pour qu’Alexandra, Pia et Laszlo soient à nouveau réunis.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé