Nord : un voyageur aveugle condamné à 6 mois de prison pour des violences commises sur un agent de la SNCF

17 septembre 2020 Mis à jour: 17 septembre 2020
FONT BFONT SText size

Soupçonné d’avoir injurié et menacé un contrôleur de la SNCF pendant un voyage en train avant de tenter de s’en prendre à lui physiquement, un passager aveugle a dû répondre des faits qui lui étaient reprochés devant la justice.  

Cette semaine, David C., 49 ans, comparaissait devant le tribunal correctionnel de Lille (Nord) pour des faits de violence en date du 16 novembre 2019.

Le quadragénaire était soupçonné d’avoir agressé un agent SNCF avec sa canne blanche à la suite d’un différend portant sur le prix d’un billet, rapportent les journalistes de La Voix du Nord.

Le jour des faits, David C. monte dans un TER en gare de Douai afin de se rendre à Lille. Il est dépourvu de billet car le guichet de la gare de Douai est fermé. Une fois à bord, il demande à un contrôleur d’acheter un titre de transport en bénéficiant de la remise de 50 % à laquelle il a droit d’habitude.

Bien que la réduction en question ne puisse pas être octroyée à bord, l’agent de la SNCF se veut conciliant et décide de faire une entorse au règlement. Mais David C. juge qu’il a tout de même acheté son billet trop cher et reproche au contrôleur de lui avoir facturé 2 euros supplémentaires.

« Deux euros, ça joue sur un budget lorsqu’on est à l’Allocation adulte handicapé (AAH), 900 euros mensuels », déclarera par la suite le quadragénaire dont les propos ont été rapportés par le quotidien régional.

Le voyageur évoque « un sentiment d’injustice » 

Une altercation éclate, le Lillois s’emporte, injurie l’agent de la SNCF et profère des menaces. Des faits qu’il admet avoir commis sous le coup de la colère, invoquant notamment « un sentiment d’injustice ».

« J’en ai marre des réflexions. Un autre contrôleur m’a dit que j’aurais pu prendre mon ticket sur Internet. Le matériel adapté coûte très cher. Je n’ai pas les moyens de me les offrir », expliquera l’accusé devant le tribunal.

Mais David C. était également accusé d’avoir tenté de saisir à la gorge le contrôleur ferroviaire et d’avoir voulu le frapper avec sa canne.

« Par énervement, j’ai tendu la main pour attraper son col. Il y a une différence entre le tissu et la peau. On n’a peut-être pas la vue mais on ressent, monsieur ! » s’est défendu le prévenu pendant l’audience.

Six mois de prison avec sursis et 1300 euros d’amende

« Cet homme s’est levé. Il a déplié sa canne pour me frapper. Je respecte le handicap, mais il ne faut pas abuser non plus », indique pour sa part le contrôleur de la SNCF.

« Les gens ne comprennent pas le handicap. D’où ces explosions de colère. Et il n’y a aucun risque avec la canne blanche, elle se plie en cas de choc », a souligné Me Stéphane Duchateau, l’avocat du quadragénaire.

Le tribunal correctionnel de Lille a finalement condamné David C. à une peine de 6 mois de prison avec sursis et à une amende de 1300 euros qu’il devra verser à la SNCF et au contrôleur pris à partie, conclut La Voix du Nord.

FOCUS SUR LA CHINE – La Chine menace-t-elle l’ordre mondial ? 

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé