Le moyen le plus rapide pour sauver des vies que les parents doivent apprendre pour empêcher un enfant de s’étouffer

24 mai 2019 Mis à jour: 24 mai 2019
FONT BFONT SText size

C’est le pire cauchemar de tous les parents ou tous les enseignants, cependant c’est fréquent chez les enfants qui mangent avec enthousiasme, qui parlent en mangeant et sont moins prudents que la plupart des gens ! De quoi s’agit-il ? C’est l’acte de s’étouffer.

Heureusement, les spécialistes de l’éducation médicale ProTrainings aident les adultes partout dans le monde en partageant leurs conseils d’experts sur la manière de rester calme en cas de crise. Plus précisément, comment détecter qu’un enfant s’étouffe. Doté des connaissances nécessaires pour aider en toute sécurité, ce n’est pas forcément une crise après tout.

Vous pourriez peut-être sauver une vie.

Illustration – Shutterstock | wowsty

En effet, la première chose que vous pouvez remarquer quand un enfant commence à s’étouffer est un regard de panique sur son visage. Il a besoin d’aide, mais ne peut pas la demander, il ne sait pas quoi faire et il a peur, il est anxieux et a les yeux écarquillés.

Si vous êtes confronté à une situation où un enfant s’étouffe, la cause en est très probablement une « obstruction des voies respiratoires par un corps étranger » indique la vidéo d’instruction. Souvent, cela se produit lorsque l’enfant rit (comme nous le savons, les enfants rient avec intensité pour toutes sortes de choses), ou se précipite pour manger.

Les signes d’étouffement comprennent la suffocation et une tentative de tousser, mais n’en est pas capable. Attention aux changements de couleur de la peau, en particulier une couleur bleue autour des lèvres.

Bien sûr, vous demanderez à l’enfant s’il va bien. Il est tout aussi important que vous soyez « bien » vous-même (soyez créatif. Même si vous êtes terrifié, faites semblant de ne pas l’être pour le bien de l’enfant !) Si l’enfant ne répond pas aux questions, il est temps d’adopter une méthode pratique.

Illustration – Shutterstock | maxim ibragimov

Cependant, si l’enfant a déjà commencé à tousser, il est probable qu’il tente de déloger le corps étranger par lui-même, et vous devriez l’aider en lui tapotant le dos doucement, mais fermement et avec régularité.

Si l’enfant ne tousse pas, prenez votre courage à deux mains et sachez que vous êtes sur le point d’exercer une technique simple qui pourrait empêcher l’enfant de perdre connaissance. Procédez avec prudence. La démonstration explique : « Baissez-vous à la hauteur de l’enfant, agenouillez-vous derrière lui. Avec ses mains autour de son cou, levez ses coudes et trouvez son nombril. »

« Le pouce gauche rentré, poursuit la vidéo, vous mettrez votre poing gauche contre son ventre, juste au-dessus du nombril. »

Vous comprenez ?

Ensuite, « saisissez votre poing gauche avec votre main droite. » Si vous vous êtes agenouillé à la même hauteur que l’enfant, cette position l’enveloppera d’une sorte d’étreinte maladroite empêchant d’exercer une pression douloureuse sur les côtes qui pourrait entraîner des fractures accidentelles.

« Avec des mouvements vers l’intérieur et vers le haut », suivez les instructions étape par étape, « commencez vos compressions vers l’intérieur et vers le haut. Faites ceci jusqu’à ce que l’objet soit expulsé. »

Si l’enfant s’évanouit, la vidéo vous rassure, vous devez l’allonger sur le sol, « afin de ne pas entraîner de blessures traumatiques ». Il y a un protocole additionnel pour « l’étouffement inconscient » expliqué dans une autre vidéo mais, si tout va bien, le corps étranger devrait être bel et bien délogé à présent.

La couleur reviendra sur le visage de l’enfant, sa respiration redeviendra normale ensuite vous pourrez vous atteler à la tâche beaucoup moins terrifiante de réconforter l’enfant après cette épreuve.

Beau travail. Il n’y a plus de crise !

 

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé