Montpellier : un policier de la BAC gravement blessé par un chauffard

2 février 2022 Mis à jour: 2 février 2022
FONT BFONT SText size

Un policier de la brigade anti-criminalité (BAC) de Montpellier a été blessé par la manœuvre du conducteur d’une voiture volée, dans un quartier défavorisé de Montpellier, a indiqué mercredi le parquet local.

Les faits se sont déroulés mardi vers 21h00, lorsque trois policiers de la BAC ont voulu contrôler un véhicule signalé volé et stationné cité Paul-Valéry, un secteur classé quartier prioritaire de la politique de la ville (QPV), a précisé dans un communiqué le procureur de Montpellier, Fabrice Belargent.

Le passager du véhicule a été interpellé sans difficulté, mais un policier a été blessé suite à la manœuvre du conducteur, qui a « résisté et démarré en marche arrière à grande vitesse » et finalement réussi à prendre la fuite. Percuté violemment, le fonctionnaire de police a été projeté sur une voiture en stationnement.

Évacuée en urgence, la victime âgé de 45 ans a eu une jambe « écrasée », son pronostic vital n’est pas engagé, a précisé le communiqué du parquet.

Le chauffeur activement recherché

L’enquête, « pour tentative d’homicide volontaire sur personne dépositaire de l’autorité publique », a été confiée à la direction territoriale de la police judiciaire de Montpellier, a indiqué le procureur de Montpellier.

« Total soutien au policier grièvement blessé lors d’un contrôle routier », a réagi ce mercredi sur Twitter le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, en précisant que « tous les moyens sont mis en œuvre pour retrouver le chauffard qui devra répondre de ses actes devant la justice ».

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé