Montpellier : un semi-remorque arrache les installations électriques du tramway

28 mai 2022 Mis à jour: 28 mai 2022
FONT BFONT SText size

Mercredi 25 mai, le conducteur d’un semi-remorque s’est engagé sur les rails du tramway près de la gare SNCF Saint-Roch à Montpellier, détruisant sur son passage les installations électriques et occasionnant la paralysie de la circulation.

Dans la soirée de mercredi, à Montpellier, le chauffeur d’un semi-remorque a décidé d’emprunter les voies réservées au tramway près de la gare SNCF Saint-Roch, sous le pont de Sète. Problème, ce dernier a complétement détruit les installations électriques aériennes du tramway.

« Le temps que je réalise, il y a eu une énorme détonation et un spectaculaire arc électrique, c’était impressionnant », a confié un témoin de la scène. Par chance, le chauffeur du poids lourd s’en est sorti indemne, alors qu’il aurait pu être électrisé ou même électrocuté, a rapporté Métropolitain. En attendant, Laurent Nison, président de TaM 3M et adjoint au maire de Montpellier, a fustigé le comportement du conducteur et s’est dit très « en colère » via les réseaux sociaux.

Il faut dire que le camion, immobilisé, a entravé le trafic du tramway et a grandement perturbé la circulation sur quatre lignes, dont les rames sont désormais à l’arrêt « jusqu’à nouvel ordre », a indiqué Laurent Nison, le temps de régler la situation.

Jeudi 26 mai, Laurent Nison a déposé plainte au commissariat central, « pour faire valoir nos droits » et car « des milliers de voyageurs sont privés de transports ». Depuis, une dépanneuse est parvenue à extraire le camion des voies. Il ne reste plus qu’à remettre en service les lignes aériennes du tramway. En attendant, la circulation est toujours perturbée.

***
Chers lecteurs,
Abonnez‑vous à nos newsletters pour recevoir notre sélection d’articles sur l’actualité.
https://www.epochtimes.fr/newsletter

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé