Montpellier : à 23 ans, Alexandre vit dans un Ehpad

21 mai 2022 Mis à jour: 21 mai 2022
FONT BFONT SText size

Depuis 2018, la Ville de Montpellier propose une formule intéressante à la fois pour les étudiants qui n’ont pas de gros moyens financiers et pour les personnes âgées de cinq Ehpad : une colocation au sein d’une maison de retraite.

« Quand je dis que j’habite dans un Ehpad, tout de suite, on ne comprend pas », raconte Alexandre, 23 ans, à France Bleu. Pourtant, la formule gagne à être connue et généralisée.

C’est depuis la rentrée 2018 que la Ville de Montpellier propose à des étudiants d’être hébergés dans d’anciens logements de fonction rénovés au sein de différents Ehpad de la commune. En échange d’un loyer modéré – entre 180 € et 250 €, hors APL – les jeunes sont logés en colocation dans un appartement ou une maison indépendante. Ils ont toutefois pour obligation de fournir trois heures de bénévolat ou d’animation au sein de l’établissement chaque semaine.

« C’est très gratifiant d’être celle qui apporte un sourire et de la joie de vivre aux résidents », remarque Meda, étudiante qui vit dans une « grande maison louée à un prix très raisonnable » au sein de l’Ehpad Simone Gillet Demangel.

Des projets qui bénéficient aux résidents

Pour Alexandre, étudiant en musicothérapie, la formule est doublement gagnante : non seulement il a un loyer abordable, mais il a une belle opportunité d’expérimenter la musicothérapie chaque semaine auprès des personnes âgées de l’établissement dans lequel il habite.

Dans le dossier de candidature, les étudiants doivent décrire leur projet d’animation ou de bénévolat, ce qui est un des critères sur lesquels ils sont sélectionnés. Dans une entrevue donnée à la fin de la première année d’expérimentation de la formule, Annie Yague, adjointe au maire de Montpellier et vice‑présidente du CCAS donne l’exemple d’un étudiant en cinéma qui a mis en place un projet de projections de films le dimanche après‑midi, selon PositivR.

« Comme nous savons que c’est un moment assez compliqué pour les personnes qui n’ont pas de visites, nous étions très intéressés », raconte‑t‑elle. « C’est un des projets qui marchent très bien. Au‑delà de la projection du film, il y a des discussions sur ce que les résidents ont retiré, compris ou les souvenirs qui sont remontés… Il y a un véritable échange entre les résidents et l’étudiant qui conduit ce projet. »

Par ces colocations au sein des Ehpad, le CCAS atteint plusieurs objectifs : rompre l’isolement des personnes âgées, lutter contre la précarité étudiante, et apporter une expérience intergénérationnelle dans les maisons de retraite.

« Nous voyons des étudiants qui sont heureux de participer à ce projet et nos résidents qui sont ravis de pouvoir être accompagnés par de la jeunesse », assure Annie Yague.

La Ville de Montpellier accepte les candidatures jusqu’au 15 juin 2022 pour attribuer les chambres en colocation aux étudiants intéressés à y habiter à partir de la rentrée 2022.

***
Chers lecteurs,
Abonnez‑vous à nos newsletters pour recevoir notre sélection d’articles sur l’actualité.
https://www.epochtimes.fr/newsletter

 

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé