Des milliers d’abeilles s’agglutinent sur une voiture au Havre : que s’est-il passé ?

6 mai 2022 Mis à jour: 6 mai 2022
FONT BFONT SText size

C’est en pleine rue au Havre, sur une voiture, qu’un essaim d’abeilles a décidé de se poser jeudi 28 avril 2022. Il a fallu l’intervention d’un apiculteur et des pompiers pour offrir à ces insectes « un habitat digne de ce nom ». Ce phénomène est pourtant « normal et naturel » en cette période de reproduction des abeilles.

« Cela peut arriver n’importe où courant mai et juin, c’est effectivement la période de reproduction des abeilles », écrit Brice Carron, de Brisbees apiculture, sur sa page Facebook en commentant la situation pour laquelle il est intervenu en tant que pompier et apiculteur jeudi 28 avril.

La situation est assez facile à régler si on sait trouver la reine et la capturer, remarque le spécialiste. Il est toutefois important de « ne pas intervenir seul » et surtout de « ne pas paniquer », précise-t-il, en entrevue à 76 Actu. L’idéal est d’appeler un apiculteur. « Si on ne va pas les secouer, il n’y a pas de danger, elles sont inoffensives », assure-t-il.

Pour capturer la reine, Brice Carron a apporté une ruchette dans laquelle il a fait tomber un maximum d’abeilles. Ensuite, il lui a suffi d’observer le comportement de celles-ci : si elle battent le rappel – « ça veut dire se mettre l’abdomen en l’air, battre des ailes et libérer la phéromone de la reine » – c’est que la reine a bien été attrapée.

Il faut ensuite attendre la fin de la journée puisque les abeilles rentrent avant la tombée de la nuit. Il ne lui reste alors plus qu’à les transporter et les déposer dans un rucher.

Pourquoi ont-elles choisi cette Peugeot 2008 ?

Mais comment se fait-il qu’elles se posent sur une voiture comme cette Peugeot 2008, en pleine ville ? « Nous sommes en pleine période d’essaimage, le modèle naturel de reproduction des colonies : la reine, accompagnée des butineuses (l’essaim) quitte la ruche pour reconstruire un nouvel habitat ailleurs et pondre », explique l’apiculteur à 20 Minutes.

« Elles se déplacent alors de point en point, jusqu’à ce qu’elles trouvent un endroit », précise-t-il. Un de ces points s’est avéré être cette voiture.

Quelques jours après l’incident, Brisbees apiculture publiait une nouvelle mise à jour sur sa page Facebook, indiquant qu’« elles ont trouvé refuge dans une nouvelle ruche ». Tout est bien qui finit bien pour ces abeilles qui cherchaient une nouvelle maison.

***
Chers lecteurs,
Abonnez-vous à nos newsletters pour recevoir notre sélection d’articles sur l’actualité.
https://www.epochtimes.fr/newsletter

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé