Michel-Édouard Leclerc ne voulait pas « stigmatiser les musulmans » en mentionnant la pénurie d’huile

13 mai 2022 Mis à jour: 13 mai 2022
FONT BFONT SText size

Ce mercredi 11 mai sur CNews, le président des Centres E.Leclerc, Michel-Édouard Leclerc, s’est excusé auprès de la communauté musulmane. Il avait déclenché une polémique après avoir mentionné les ruptures du stock d’huile, notamment en raison de la fin du Ramadan.

« J’ai blessé des personnes et ce n’est pas dans ma nature », s’est platement excusé Michel-Édouard Leclerc, sur CNews ce mercredi 11 mai 2022, alors qu’il était invité dans Punchlines. Se définissant comme quelqu’un de « sensible », le patron des centres E.Leclerc est revenu sur ses propos du 4 mai dernier.

« Beaucoup de gens achetaient de l’huile à frire pour le mouton »

Alors qu’il était interrogé sur la pénurie d’huile de tournesol dans ses magasins, Michel-Édouard Leclerc avait indiqué, le 4 mai, qu’à certaines périodes de l’année, des consommateurs faisaient des stocks de ce produit. Il avait notamment mentionné que « beaucoup de gens achetaient de l’huile à frire pour le mouton », entres autres à l’occasion de la fête de l’Aïd-el-fitr du 1er mai, cette date marquant la fin du jeûne du Ramadan. Ces propos avaient créé une controverse telle que certaines personnes, via les réseaux sociaux, appelaient à boycotter les magasins de l’enseigne.

Ce 11 mai, il s’est donc excusé auprès de la communauté musulmane. « Ce que je voulais dire, c’est qu’à l’occasion des fêtes, notamment quand on fait des fritures et de la pâtisserie, on a vendu beaucoup d’huile, donc il y a eu des ruptures dans les rayons », a-t-il déclaré, et tenant à rassurer ses clients il a ajouté : « Ce n’est pas pour autant qu’il y aura des pénuries. »

« Savoir ravaler sa langue »

« En le disant, j’ai parlé de la communauté musulmane et je voudrais m’en excuser parce que je ne voulais stigmatiser personne. C’est une population qui est déjà suffisamment stigmatisée », a-t-il regretté.

Il a souligné avoir, pour cela, « reçu une belle volée de bois vert sur les réseaux sociaux ». « Je crois que c’est important, quand on dit des conneries de savoir ravaler sa langue », a reconnu Michel-Édouard Leclerc sur CNews, face à Laurence Ferrari.

***
Chers lecteurs,
Abonnez-vous à nos newsletters pour recevoir notre sélection d’articles sur l’actualité.
https://www.epochtimes.fr/newsletter

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

Recommandé