Metz : décès d’un militaire blessé par un tir accidentel

25 juin 2020 Mis à jour: 26 juin 2020
FONT BFONT SText size

Grièvement blessé à la tête par un tir accidentel, le jeune soldat est décédé jeudi 25 juin.

Le militaire de 20 ans, touché mercredi 24 juin par un tir accidentel au palais du gouverneur militaire de Metz, est décédé, a annoncé jeudi le ministère des Armées.

Selon un communiqué diffusé par le ministère, Alexis Battu, artilleur de première classe, « se préparait à effectuer une patrouille lorsqu’il a été grièvement blessé à la tête par un tir accidentel ». Il avait été transféré à l’hôpital central de Nancy et se trouvait mercredi soir dans un « état désespéré ». Évacué vers l’hôpital de Nancy, il est décédé des suites de ses blessures.

Engagé à ce poste « depuis le 18 juin 2020 »

La police judiciaire a été saisie et l’auteur présumé du tir, un militaire âgé de 21 ans qui gardait comme lui le palais du gouverneur de Metz, a été placé en garde à vue mercredi soir. Une information judiciaire devrait être ouverte vendredi, « a priori pour homicide involontaire », a indiqué le procureur adjoint de Metz, Thomas Bernard.

« La piste d’un accident dû vraisemblablement à une erreur de manipulation d’une arme est privilégiée », avait expliqué peu après les faits une source proche de l’enquête. L’arme à l’origine du tir, un Famas, fusil d’assaut utilisé par l’armée française, devra être expertisé.

Réserviste au 40e régiment d’artillerie à Suippes (Marne), le jeune homme décédé était « engagé avec son groupe pour la protection du palais du gouverneur militaire de Metz depuis le 18 juin 2020 », précise le ministère, rendant hommage à ses « grandes qualités humaines et intellectuelles ». « Il est mort dans l’accomplissement de sa mission », conclut le communiqué.

 

_ Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé