Une mère de cinq enfants partage ses derniers instants avec son mari qui a perdu son combat contre le cancer : « La foi est notre boussole »

4 janvier 2022 Mis à jour: 4 janvier 2022
FONT BFONT SText size

Depuis le diagnostic de cancer de son mari, une mère de cinq enfants, accablée par le chagrin, partage son parcours, afin de créer des liens et de surmonter sa douleur. Malheureusement, son mari a perdu son combat face à la maladie, à l’âge de 42 ans.

Dans une série de messages publiés sur les réseaux sociaux, elle partage sans ambages leurs dernières conversations, son chagrin et sa guérison, et ce que signifie pour elle d’être une « veuve », dans ce monde.

Epoch Times Photo
Eric et sa femme, Bethany Ashabraner. (Avec l’aimable autorisation de Bethany Ashabraner)

À l’été 2020, Eric et sa femme, Bethany Ashabraner, originaires de l’Indiana, aux États-Unis, étaient dans la période la plus heureuse de leur vie, célébrant l’été à venir et faisant des plans pour la retraite d’Eric, en tant qu’enseignant du primaire. À ce moment-là, ils ignoraient complètement que la vie allait frapper un grand coup.

En juillet 2020, les médecins ont découvert une masse cancéreuse de 28 centimètres dans l’abdomen d’Eric, qui semblait être apparue du jour au lendemain.

« Nous avons été surpris, bouleversés et complètement pris au dépourvu », a déclaré Bethany, 38 ans, enseignante en école primaire devenue coach d’entreprise et entrepreneuse, à Epoch Times.

La famille n’était pas consciente du chemin à parcourir et des défis de taille qu’elle allait devoir affronter avec la chimiothérapie, la chirurgie du visage, et plus encore.

« Nous avons fait les seules choses que nous savions faire : nous avons respiré profondément, nous nous sommes mis à genoux pour prier et rendre grâce, et nous avons fait appel à notre entourage proche pour nous soutenir », a déclaré Bethany.

Eric a vaincu la maladie à la fin de l’année, et Bethany a souligné leur victoire sur cette bataille contre le cancer dans un post sur Instagram, avec pour légende : « Ne prenez pas même une seconde pour acquise. »

Epoch Times Photo
Eric et sa femme, Bethany Ashabraner, avec leurs cinq enfants. (Avec l’aimable autorisation de Bethany Ashabraner)

Cependant, peu de temps après, la famille a reçu la nouvelle déchirante que le cancer était revenu. Une masse importante s’était développée, et le cancer était plus agressif qu’auparavant. Pendant qu’Eric devait subir des traitements, Bethany devait s’occuper de leurs cinq enfants.

En mai 2021, tout est devenu beaucoup plus difficile, et la famille a dû faire face à d’autres nouvelles décevantes.

« Jamais dans mon imagination la plus folle, je n’ai anticipé des conversations sur l’hospice, le deuil, + les soins de confort en tant qu’épouse âgée de 38 ans », a écrit Bethany sur un post Instagram. « Mon doux mari est sous le choc, déconcerté, + en agonie à l’évocation de la mort. Moi aussi. »

Alors que Bethany était submergée par la tristesse, la colère et le chagrin, le combat d’Eric pour sa vie continuait et il aspirait à voir ses enfants.

Alors que la fin approchait, le couple a commencé à parler de leurs sentiments les plus profonds et de la réalité du départ d’Eric, dans un hôpital de St. Louis, dans le Missouri. Bethany a partagé l’une de leurs conversations les plus poignantes, sur Instagram.

Epoch Times Photo
(Avec l’aimable autorisation de Bethany Ashabraner)

« As-tu l’impression que la fin est proche ?, ai-je demandé. Il a répondu : ‘Oui’. Te sens-tu bien face à Dieu, ai-je demandé. ‘Oui’, m’a-t-il répondu. As-tu peur?, ai-je demandé. ‘Oui’, a-t-il répondu, ‘mais surtout de te quitter’. »

« Comment suis-je censée faire ça sans toi ?, ai-je demandé. ‘Tu peux tout faire, Bethany’. Et puis, il a posé sa main sur mon bras. Il m’a regardée. ‘Bethany, je suis vraiment désolé. Je n’ai jamais voulu te quitter. Pas comme ça. Jamais’, a-t-il dit. »

« Que te dit Jésus ?, lui ai-je demandé. ‘Il me dit qu’il a quelque chose de merveilleux à venir pour toi et pour les enfants’, a-t-il dit. ‘Quelque chose de plus. Quelque chose d’incroyable. Quelque chose d’extraordinaire. Alors n’aie pas peur.' »

Epoch Times Photo
(Avec l’aimable autorisation de Bethany Ashabraner)

Les paroles d’Eric ont tempéré le chagrin de Bethany, un chagrin qui s’est étendu à leurs enfants, dont trois sont adoptés.

Pourtant, à travers tout cela, Bethany a remercié Dieu, même si Eric était en train de mourir.

« Je ne cesserai jamais de le dire : C’est mon plus grand, ma plus sincère fierté », a-t-elle écrit,« d’accompagner mon mari en remettant mon cœur brisé à Sa volonté bonne et parfaite. C’est mon destin, et je l’accepte volontiers. »

Eric a perdu son combat contre le cancer, et est décédé le 10 juin 2021, dans leur salon.

Il a dit à ses proches de se souvenir de lui chaque fois qu’ils verraient un papillon. « De cette façon, vous pourrez me voir, où que vous alliez », a-t-il expliqué.

Tous deux enseignants en primaire à l’époque, Eric et Bethany se sont rencontrés sur un site de rencontres à l’été 2006, et se sont mariés un an plus tard. Ils se sont installés à Fishers.

Depuis qu’elle a perdu Eric, Bethany a repensé et redéfini ce que signifie être veuve. Leurs enfants – Elikia, 12 ans, Johnathan, 11 ans, Elijah, 9 ans, Abigail, 5 ans, et Lillian, 4 ans – sont encouragés à se souvenir de leur père de bien des façons et à faire confiance à Dieu.

Epoch Times Photo
(Avec l’aimable autorisation de Bethany Ashabraner)

« Si vous m’aviez posé la question il y a cinq ans, j’aurais dit que la mort d’Eric me tirerait vers le bas et me noierait », a réfléchi Bethany. « Et maintenant, il n’est plus là, il est mort, et j’élève mes enfants comme une mère célibataire. »

« Mais écoutez-moi bien : je ne porterai pas l’étiquette de veuve comme un symbole de faiblesse, de pauvreté ou de ruine… Je suis veuve et j’assume ce statut avec fierté, parce que je sais que je fais partie d’un groupe de femmes mises à part, que Dieu a appelées à vivre un type d’agonie qui, à son tour, aura un impact sur les autres d’une manière qui n’aurait pas eu lieu autrement. »

S’adressant à Epoch Times, Bethany a affirmé que ses messages sur les médias sociaux évoquent les défis auxquels sa famille a été confrontée depuis le diagnostic d’Eric, et comment ils ont survécu à la douleur de le perdre.

Epoch Times Photo
Bethany avec tous ses enfants. (Avec l’aimable autorisation de Bethany Ashabraner)

« Notre foi tenace et notre désir d’utiliser cette histoire pour avoir un grand impact sont les moyens par lesquels nous avons surmonté cette épreuve », a-t-elle déclaré, en ajoutant : « La foi est le chemin. C’est notre boussole. »


Rejoignez-nous sur Telegram pour des informations libres et non censurées :
👉 t.me/Epochtimesfrance

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé