Les médias d’État chinois soutiennent Biden et affirment qu’il serait plus « facile » de traiter avec lui qu’avec Trump

22 août 2020 Mis à jour: 23 août 2020
FONT BFONT SText size

Les médias d’État chinois ont exprimé leur soutien à une présidence Biden, affirmant que Joe Biden serait plus « facile » à gérer pour le régime que le président américain Donald Trump.

Le 19 août dernier, le Global Times, un quotidien d’État dirigé par Hawkish, a publié un article citant des analystes chinois qui ont déclaré que si Biden gagnait les élections, les États-Unis resteraient probablement durs avec la Chine.

« Mais sur le plan tactique, l’approche américaine serait plus prévisible, et Biden est beaucoup plus facile à gérer que Trump – un point de vue partagé par de nombreux pays », a-t-il déclaré.

L’article est paru en plein milieu de la convention nationale démocrate, où Biden a officiellement accepté sa nomination comme candidat du Parti à la présidence. Biden et Trump se présentent tous les deux sur la ligne de conduite consistant à se montrer dur envers le régime chinois.

Dans son discours d’acceptation de l’investiture démocrate jeudi, Biden n’a mentionné la Chine qu’une seule fois, lorsqu’il s’est engagé à mettre fin à la dépendance des États-Unis à l’égard du pays pour les fournitures médicales s’il est élu, et s’est plutôt concentré sur les prétendues défaillances de Trump dans la gestion de la pandémie et l’aplanissement des divisions dans le pays.

À gauche : Joe Biden, candidat présidentiel du Parti democrate des États-Unis, s’adresse aux journalistes à Wilmington, Delaware, le 13 août 2020. (Mandel Ngan/AFP via Getty Images) ; à droite : le président américain Donald Trump avant de monter à bord du Marine One sur la pelouse sud de la Maison-Blanche à Washington le 27 juin 2018. (Samira Bouaou/The Epoch Times)

Li Haidong, professeur à l’Institut des relations internationales de l’Université des affaires étrangères de Chine, a déclaré au Global Times que « Biden est assurément plus facile à gérer, ce qui est un consensus dans le monde entier ».

« Pour la Chine, parce que Biden était vice-président pendant le mandat d’Obama et qu’il avait une grande expérience des relations avec les dirigeants chinois, nous nous attendons à ce que le succès de Biden facilite une communication plus efficace », a ajouté le professeur Li.

Mercredi, le conseiller pour le commerce de la Maison-Blanche, Peter Navarro, a critiqué la convention démocrate pour ne pas avoir mentionné le rôle du régime chinois dans la cause de la pandémie.

« Nous sommes à mi-parcours de cette convention, et il n’y a pas un mot sur la façon dont le Parti communiste chinois a pratiquement infecté ce pays avec un virus mortel, tué plus de 160 000 Américains, causé toutes sortes de ravages sur 40 millions de chômeurs américains, ce qui nous a coûté des billions de dollars déjà en termes de relance fiscale et monétaire », a déclaré Peter Navarro aux journalistes.

« Ce qui se passe ici, je pense, c’est que le Parti démocrate et le Parti communiste chinois se sont engagés dans une cause commune pour vaincre Donald J. Trump, et toute leur stratégie est basée sur le fait de blâmer cette administration pour une pandémie mondiale créée par le Parti communiste chinois », a-t-il ajouté.

Une agence de renseignement américaine a déclaré au début du mois que le régime préférerait que Biden gagne les élections.

« Nous estimons que la Chine préfère que le président Trump – que Pékin considère comme imprévisible – ne soit pas réélu », a déclaré William Evanina, directeur du Centre national de contre-espionnage et de sécurité, dans un communiqué le 7 août.

William Evanina a déclaré que la position de plus en plus dure de l’administration Trump à l’égard de Pékin, y compris sa récente fermeture forcée du consulat chinois à Houston, a conduit à une augmentation des critiques contre l’administration.

La présidente de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi, et le conseiller à la sécurité nationale de la Maison-Blanche, Robert O’Brien, ont également déclaré que le régime préférerait voir Trump perdre.

Ces derniers mois, l’administration Trump a accéléré les actions visant à contrer une série de menaces posées par le régime, y compris ses violations de la loi et des droits à Hong Kong et dans la région du Xinjiang, les risques de sécurité posés par les applications et la technologie chinoises, et son agression militaire dans la mer de Chine méridionale.

Pendant ce temps, les médias d’État chinois ont intensifié leur rhétorique contre les États-Unis dans un contexte de détérioration des relations. Les médias d’État ont récemment promu l’idée de la guerre, tandis que les autorités centrales ont ordonné aux chaînes de télévision de diffuser des films de guerre pour fomenter le sentiment nationaliste.

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé