Lycées et universités rouvrent « en douceur » en Islande

4 mai 2020 Mis à jour: 4 mai 2020
FONT BFONT SText size

Concernées par la première phase de levée des restrictions liées à l’épidémie de nouveau coronavirus, les lycées et universités ont rouvert lundi en Islande sept semaines après avoir fermé leurs portes.

Avec ses 13.000 étudiants, l’Université d’Islande, à Reykjavik, prévoyait une reprise « en douceur » d’après son recteur, Jón Atli Benediktsson, interrogé par l’AFP et il devrait en être de même dans les six autres campus universitaires du pays.

Du côté des 38 lycées que comptent le pays, ce sont avant tout les bancs des lycées professionnels qui vont revoir les élèves, par petits groupes.

Dans ces établissements, les examens de fin d’année qui approchent doivent se faire en présentiel, ce qui n’est pas le cas dans la filière générale.

Maintient des cours à distance

Ainsi, la majorité des lycées joints par l’AFP ne font pas revenir leurs élèves et maintiennent les cours à distance pour les trois semaines restantes de l’année scolaire, évitant le casse-tête de la réorganisation des classes : maintenir deux mètres de distance et respecter la limite maximale du nombre de personnes dans un même espace était souvent trop compliqué à mettre en place.

Les lycéens passeront aussi leurs examens finaux exclusivement en ligne.

-Une vue d’ensemble du centre-ville de Reykjavík, la capitale de l’île de l’Atlantique nord de l’Islande. Photo ODD ANDERSEN / AFP via Getty Images.

Les écoles primaires et maternelles, qui étaient restées ouvertes avec un emploi du temps aménagé reprennent leur fonctionnement normal ce lundi également jusqu’au 5 juin, début des vacances d’été.

L’Islande avait pris une première série de mesures le 16 mars pour enrayer la propagation du Covid-19 sur l’île avant de les renforcer le 24 mars.

Salons de coiffure et dentistes reprise d’activité

Si les salons de coiffure et dentistes sont autorisés à reprendre du service ce lundi, les piscines, salles de sport et bars restent portes closes.

Les rassemblements deviennent limités à 50 personnes, contre 20 jusqu’à présent.

Le petit État isolé de l’Atlantique Nord avec ses 364.134 habitants a enregistré officiellement 1.799 cas de nouveau coronavirus et dix décès depuis le début de l’épidémie, mais le nombre de nouvelles infections quotidiennes varie entre zéro et trois depuis le 23 avril.

 

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé