LVMH et Kering bannissent les mannequins trop maigres et trop jeunes

6 septembre 2017 Mis à jour: 6 septembre 2017
FONT BFONT SText size

Les géants du luxe Kering et LVMH, représentant des grands noms de la mode comme Gucci, Saint Laurent, Vuitton et Dior, ont adopté une charte commune pour interdire l’emploi de mannequins trop maigres et âgés de moins de 16 ans.

Rendue publique mercredi, dans une démarche inédite, à la veille du début des défilés à New York, cette « charte sur les relations de travail et le bien-être des mannequins » proscrit la taille 32 utilisée par certains créateurs et prévoit qu’« aucun mannequin de moins de 16 ans ne sera recruté pour participer à des défilés ou à des séances photos représentant des adultes ».

Ces mesures ont été prises après des polémiques sur les conditions de travail des mannequins qui avaient marqué la Fashion week parisienne en février.

« Nous voulions aller vite et frapper fort, pour que les choses bougent vraiment, et essayer d’inciter au maximum les autres acteurs de la profession à nous suivre », a déclaré à l’AFP le PDG de Kering, François-Henri Pinault. Antoine Arnault, membre du conseil d’administration de LVMH et fils du PDG Bernard Arnault, a salué une charte qui « change vraiment la donne ».

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé