L’unité K9, formée pour protéger la faune des braconniers, a déjà sauvé 45 rhinocéros en Afrique du Sud

27 mai 2020 Mis à jour: 27 mai 2020
FONT BFONT SText size

Un ingénieux programme sud-africain de protection des espèces menacées fait des progrès impressionnants.

Des chiens sont entraînés dès la naissance pour se joindre à une unité spéciale d’intervention K9 qui protège la faune sauvage contre les braconniers. Si les chiots sont tous de races différentes, ils partagent une mission commune et ils ont jusqu’à présent sauvé 45 rhinocéros de chasseurs illégaux.

Johan van Straaten, du Southern African Wildlife College dans le parc national Kruger, en Afrique du Sud, est l’homme chargé de former les chiots pour l’unité K9. Selon M. van Straaten, le projet de chiens sans laisse est devenu opérationnel en février 2018.

Le maître-chien Precious Malapane avec un chiot en formation pour devenir un chien anti-braconnage (Caters News)

« Les données […] montrent que nous avons empêché la mort d’environ 45 rhinocéros depuis que les chiens pisteurs libres ont commencé leur travail », a-t-il confié à Bored Panda.

Selon M. van Straaten, les sites où opèrent les K9 du Southern African Wildlife College affichent un taux de réussite d’environ 68 %, contre 3 à 5 % sans l’aide des chiens. Ce projet particulier pourrait donc s’avérer essentiel pour la protection de la faune sauvage au pays.

« Les chiens de traque sont capables de pister à une vitesse bien supérieure à celle des humains, sur des terrains où les meilleurs pisteurs humains perdraient leur sang-froid », a-t-il dit.

Le maître K9, Johan van Straaten, laisse sortir les chiens. (Caters News)

L’unité spéciale K9 commence à dresser les chiens lorsqu’ils sont tout petits, leurs races varient de chiens de Saint-Hubert aux beagles. « Ils commencent l’entraînement dès la naissance et sont socialisés dès leur plus jeune âge », a-t-il ajouté. « Ils apprennent à suivre une personne, à la traquer dans un arbre et à suivre les règles de base de l’obéissance. »

Si certains chiots sont prêts à commencer à travailler à un plus jeune âge, les dresseurs veillent à ce qu’ils suivent un processus rigoureux. « À 6 mois, nous mettons en place toute cette formation de manière plus formelle. Ils ont les compétences nécessaires pour effectuer le travail à un plus jeune âge, mais ne sont pas assez mûrs pour supporter toutes les pressions des opérations réelles », a souligné M. van Straaten. « En fonction d’un certain nombre de facteurs, les chiens commencent à travailler vers 18 mois. »

Des chiens de l’unité K9 pour la lutte contre le braconnage des rhinocéros au Southern African Wildlife College dans le grand parc national  Kruger (Caters News)

Sean Viljoen, un photographe du Cap, en Afrique du Sud, a pris et partagé quelques photos remarquables des chiens en action dans le parc national Kruger. Selon M. Viljoen, l’initiative K9 est essentielle pour « la survie de la riche biodiversité de l’Afrique australe et de sa faune sauvage, y compris ses rhinocéros, qui ont été gravement affectées par la criminalité liée aux espèces sauvages. Près de 80 % des rhinocéros dans le monde vivent en Afrique du Sud », a-t-il expliqué au Daily Mail.

Le WWF (World Wildlife Fund) ou Fonds mondial pour la nature a classé les rhinocéros africains comme « en grave danger d’extinction », avec seulement environ 5.200 d’entre eux encore en vie dans la nature. Sur son site web, le WWF explique que les rhinocéros ont besoin d’être protégés, car ils jouent un « rôle crucial dans leur environnement ». Les efforts en vue de leur conservation sont pour le bien de l’écosystème africain et pour ses habitants de la région. « En aidant à protéger le rhinocéros, nous contribuons à protéger son environnement pour le bien des populations ainsi que celui de la faune pour les générations futures », ont-ils écrit.

Bien qu’il reste peu de rhinocéros, ce sont malheureusement les humains qui contribuent à l’extinction de ces belles créatures. « Au cours de la dernière décennie, plus de 8.000 rhinocéros sont morts à la suite du braconnage, ce qui en fait le pays le plus durement touché par ce massacre », a ajouté M. Viljoen.

L’un des chiens anti-braconnage de la SAWC (Caters News)

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant. Il est différent des autres organisations médiatiques, car nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre public. Nous n’avons pas d’autres agendas que d’informer nos lecteurs et les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant nos principes de vérité et de tradition comme guide dans notre travail.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé