Lors d’une double naissance exceptionnelle, une maman tigre de Sumatra sauve un de ses petits en le léchant

9 décembre 2018 Mis à jour: 5 avril 2019
FONT BFONT SText size

En 2013, au zoo australien du Queensland, Giles Clark, le directeur de la catégorie des félins, était très fier d’annoncer la naissance historique de tigres de Sumatra jumeaux.

Kaitlyn, une tigresse de Sumatra de race pure, a donné naissance à ses petits après environ 6 heures 30 de travail.

Selon le WorldWildLife, les nouveau-nés sont entrés dans l’histoire en devenant, en 43 ans, les premiers tigreaux de Sumatra nés au zoo. Cet événement est exceptionnel car le tigre de Sumatra est une espèce en voie d’extinction.

Le personnel du zoo a cessé toute activité et a assisté avec enthousiasme au processus complet de la naissance via un écran de télévision à l’extérieur de l’enceinte où se trouvait Kaitlyn. Ils restaient proches du félin en cas de besoin.

Puisque le premier petit ne montrait aucun signe de vie, les vétérinaires étaient confrontés à deux choix difficiles : intervenir ou laisser la mère faire son travail. En voyant la scène qui se déroulait devant eux, ils hésitaient à opter pour le deuxième choix.

L’instinct maternel de Kaitlyn se révéla et elle tenta de lécher son petit.

Chaque coup de sa longue et chaude langue appuyait fermement sur la poitrine du petit et ressemblait à un massage cardio-respiratoire.

Soudainement, on entendit un léger bruit, le personnel étaient euphorique et félicitaient Kaitlyn pour son excellent instinct maternel. Le nouveau-né émettait son premier son.

Lorsque le deuxième bébé sortit, l’équipe était en extase.

« Nous sommes vraiment fiers de ces deux naissances très réussies », a déclaré M. Clark dans un rapport publié en août 2013 par SunshineCoastDaily . « Pour sa première mise-bas, Kaitlyn est une maman fantastique. »

Après le sevrage des tigreaux, M. Clark s’est chargé de les nourrir et de les entraîner.

« Présentement, des liens solides se créent entre le personnel et les tigres, ce qui va leur permettre d’interagir avec eux durant toute leur vie et de développer à long terme des expériences de promenades en dehors de leurs enclos », a-t-il déclaré.

La mère de Kaitlyn vivait à l’état sauvage et son père vivait en captivité. La tigresse est extrêmement précieuse sur le plan génétique et constitue un espoir pour la population en déclin des tigres.

Kaitlyn et sa soeur, Maneki, sont arrivées au zoo australien en 2008, en provenance d’un parc en Indonésie.

« Non seulement les jumeaux assureront la survie de l’espèce en captivité, mais ils fourniront également une diversité génétique parmi la population des tigres en captivité », a déclaré M. Clark.

« La lignée sauvage des petits est un facteur essentiel. »

Le tigre de Sumatra est la plus petite des sous-espèces et constitue la seule population de tigres encore vivante des îles de la Sonde, située dans l’archipel malais.

Par conséquent, les bébés de Kaitlyn, Hunter et Clarence, sont devenus des ambassadeurs dans le but de collecter des fonds pour la pérennité de cette magnifique espèce.

La bonne nouvelle est que cette famille de tigres s’agrandit encore. Au début de l’année 2016, d’autres jumeaux, nommés Scout et Dalila, naissaient aussi de Kaitlyn, selon une mise à jour du site Web du zoo australien.

Ils sont si mignons que, partout où ils vont, ils font fondre des cœurs.

Version orginale

Découvrez l’ampleur de l’amour maternel dans la vidéo ci-dessous :

Version originale

Vous avez apprécié cet article ? Partagez-le avec vos amis et laissez-nous vos commentaires.

Ce tigre de Sibérie semble sur le point de dévorer un berger allemand
– mais ce qui arrive ensuite est surprenant

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé