Loire : une soixantaine de chats retrouvés congelés ou enterrés par des locataires

29 mai 2022 Mis à jour: 29 mai 2022
FONT BFONT SText size

Une soixantaine de chats ont été retrouvés congelés ou enterrés par les propriétaires d’une maison de Bellegarde-en-Forez (Loire) à la suite de l’expulsion de leurs occupants, a-t-on appris vendredi 27 mai auprès de la gendarmerie.

Trente-deux chats dont six adultes, soigneusement enveloppés dans des langes en tissus, ont été découverts mélangés à des esquimaux glacés et des filets de poisson pané dans le congélateur laissé sur place par le couple de locataires, expulsé mi-mai pour défaut de paiement de leur loyer, précise-t-on de même source, confirmant une information du quotidien régional « Le Progrès ».

Les restes d’une trentaine d’autres petits félins ont été découverts enveloppés dans du tissu, enfouis dans la terre de nombreux pots de fleurs disséminés dans la maison de cette commune du Forez.

Une nécropsie, menée sur des cadavres d’animaux dans le cadre de l’enquête préliminaire confiée par le parquet stéphanois à la gendarmerie de Montbrison, a conclu à l’absence d’actes de cruauté de la part des locataires souffrant de problèmes psychologiques. Ces derniers vont être entendus par la gendarmerie.

Une plainte pour maltraitance animale a été déposée par une association de protection des animaux contre ce couple qui vivait, dans des conditions d’hygiène déplorables, en compagnie de deux chiens et d’une trentaine de chats vivants lorsqu’il a été contraint de quitter le domicile, a-t-on précisé de même source.

***
Chers lecteurs,
Abonnez‑vous à nos newsletters pour recevoir notre sélection d’articles sur l’actualité.
https://www.epochtimes.fr/newsletter

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé