L’intelligence artificielle ChatGPT réussit l’examen de fin d’études d’une grande école de commerce américaine

24 janvier 2023 Mis à jour: 24 janvier 2023
FONT BFONT SText size

ChatGPT, un système d’intelligence artificielle, a réussi l’examen de fin d’études de la Wharton School de l’Université de Pennsylvanie, révèle une recherche.

Christian Terwiesch, professeur à Wharton, considérée comme une des écoles de commerce les plus prestigieuses des États‑Unis, a testé le potentiel du chatbot suite aux inquiétudes toujours plus nombreuses concernant son potentiel. Ses collègues étaient inquiets de voir leurs étudiants utiliser cet outil pour tricher aux examens ou ne plus faire leurs devoirs.

Il a donc mené des travaux et rédiger une étude intitulée « Le Chat GPT3 obtiendrait‑il un MBA de Wharton ? » Le Pr Terwiesch a conclu que « Chat GPT3 aurait obtenu une note de B à B‑ [10 à 12/20] à l’examen », ce qui « a des implications importantes pour l’enseignement dans les écoles de commerce ». Il a suggéré que l’école revoie ses règles d’examen, son enseignement et son programme.

Selon lui, cette IA a fait preuve d’une « capacité remarquable à automatiser certaines compétences propres à des spécialistes hautement rémunérés, et plus particulièrement des spécialistes occupant des postes propre aux diplômés d’un MBA [Master of Business Administration], notamment les analystes, les gestionnaires et les consultants ». Le bot a été conçu pour converser à la manière d’un humain.

Le chatbot, destiné à un usage grand public, a également « démontré sa capacité à effectuer des tâches professionnelles telles que l’écriture de codes logiciels et la préparation de documents juridiques », indique ses travaux (pdf). Lors d’un des contrôles, ChatGPT a fait « un travail incroyable » et a fourni des réponses correctes ou « excellentes ».

« ChatGPT3 est remarquablement doué pour modifier ses réponses en fonction de la réaction humaine en face. En d’autres termes, dans les cas où il n’a pas réussi à faire correspondre le problème à la bonne méthode pour le résoudre, Chat GPT3 se corrige après avoir reçu l’indication appropriée d’un humain spécialisé », indique son article.

Lancé en novembre de l’année dernière, OpenAI indique que ChatGPT se décrit comme un « grand modèle de langage » qui peut être utilisé pour « des tâches de traitement du langage naturel telles que la génération de texte et la traduction ». Le « GPT » du nom est l’abréviation de « Generative Pretrained Transformer ».

« Une des principales caractéristiques de ChatGPT est sa capacité à générer des réponses textuelles de manière humaine à des questions », indique le fabricant OpenAI. « Cela le rend utile pour un large éventail d’applications, comme la création de chatbots pour un service client, la génération de réponses à des questions dans des forums en ligne, ou même la création de contenu personnalisé pour des posts sur les médias sociaux. »

Le Pr Terwiesch a comparé le potentiel de ChatGPT à l’effet que les calculatrices électroniques ont eu sur le monde de l’entreprise. « Avant l’introduction des calculatrices et autres appareils informatiques, de nombreuses entreprises employaient des centaines de salariés dont la tâche consistait à effectuer manuellement des opérations mathématiques telles que des multiplications ou des inversions de matrices », écrit‑il. « De toute évidence, ces tâches sont aujourd’hui automatisées, et la valeur des compétences associées a considérablement diminué. De la même manière, toute automatisation des compétences enseignées dans nos programmes MBA pourrait potentiellement réduire la valeur d’une formation MBA. »

Mais le Pr Terwiesch a précisé que ChatGPT a fait quelques erreurs flagrantes. Par exemple, le système d’IA a commis « des erreurs surprenantes dans des calculs relativement simples » sur des problèmes de mathématiques de collégien qui étaient « d’une ampleur considérable ».

La dernière version n’est actuellement pas « capable de traiter des questions plus avancée d’analyse de processus, même lorsqu’elles sont basées sur des modèles assez standard », a‑t‑il déclaré. ChatGPT était capable de se corriger lui‑même après avoir reçu un indice, a ajouté le chercheur, mais en raison des mauvaises réponses significatives, « nous avons toujours besoin d’un humain dans le circuit ».

Investissement

Cette initiative survient alors que Microsoft a confirmé lundi qu’il allait investir des milliards dans OpenAI. Le montant exact n’a pas été dévoilé.

« Nous avons formé notre partenariat avec OpenAI autour d’une ambition commune de faire progresser de manière responsable la recherche de pointe sur l’IA et de démocratiser l’IA en tant que nouvelle plateforme technologique », a déclaré le PDG de Microsoft, Satya Nadella, dans un communiqué. « Dans cette nouvelle phase de notre partenariat, les développeurs et les organisations de tous les secteurs d’activité auront accès aux meilleures infrastructures, modèles et chaînes d’outils d’IA avec Azure pour construire et exécuter leurs applications. »

Environ 27% des professionnels d’importantes sociétés de conseil, de technologie et de services financiers ont utilisé ChatGPT de diverses manières, selon une enquête de Fishbowl. Il peut donner des réponses simples à des questions, ce qui, selon certains, pourrait mettre en péril Google Search, le moteur de recherche le plus utilisé au monde.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé