Les votes anticipés pour les élections de mi-mandat dépasse les taux habituels, comme en 2018

27 octobre 2022 Mis à jour: 27 octobre 2022
FONT BFONT SText size

Environ 2,7 millions de personnes ont déjà voté dans plus d’une douzaine d’États, selon les données publiées cette semaine par une université. Ce chiffre rappelle le taux de participation record enregistré lors des élections de mi‑mandat de 2018, selon un professeur.

Sur ce nombre, 2.353.531 personnes ont voté par correspondance, tandis que 337.852 ont voté en personne, selon les données du projet électoral américain de l’Université de Floride. Près d’un tiers des votes anticipés enregistrés jusqu’à présent ont eu lieu en Floride, avec plus de 600.000 personnes ayant voté dans cet État.

« Il est clair que nous dépassons les résultats des élections de mi‑mandat de 2018 à la même période dans les États où nous avons des données comparables à examiner », a déclaré Michael McDonald, professeur à l’Université de Floride, à ABC News. « Nous pouvons voir les différents indicateurs qui suggèrent que nous sommes dans une élection à forte participation, tout à fait comme en 2018. Et 2018 avait enregistré le taux de participation le plus élevé aux élections de mi‑mandat depuis 1914. »

La Floride, qui est gouvernée par un républicain et dont la législature est contrôlée par les républicains, est en tête jusqu’à présent.

« C’est assez remarquable… si l’on considère que le vote anticipé est également possible dans de nombreux autres États », a déclaré McDonald à ABC News. « À l’heure actuelle, en Floride il y en a 100.000 de plus chaque jour. La Floride permet d’expliquer pourquoi les chiffres évoluent si rapidement. »

La Floride, l’indicateur de nouvelles tendances

Le gouverneur de Floride, Ron DeSantis, a signé la semaine dernière un décret qui donne aux régions touchées par l’ouragan Ian plus de souplesse pour solliciter et déposer des bulletins de vote, notamment en ajoutant trois jours de vote anticipé et en annulant certaines exigences relatives au vote dans plusieurs comtés côtiers de l’ouest.

Lors d’un événement organisé samedi, DeSantis a incité les gens à voter par correspondance.

« Quelle que soit votre préférence, ça ira, voilà mon avis. Nous avons obtenu de bons résultats avec le vote par correspondance. Quant au vote anticipé, au vote en personne et, bien sûr, au vote le jour de l’élection, je leur fais confiance », a déclaré le gouverneur républicain.

Entre 2006 et 2018, le vote physique le jour du scrutin a diminué d’environ 20%, passant de 80% à 60%, selon les études, les électeurs privilégiant toujours davantage le vote anticipé par correspondance et le vote anticipé direct.

Selon McDonald, les récentes tendances du vote de mi‑mandat anticipent peut‑être les événements à venir.

« Ce que nous observons ici, c’est que certaines personnes ont changé de comportement. Soit ils votent tôt, alors qu’ils ne l’ont peut‑être pas fait lors d’une élection de mi‑mandat passée, soit ils votent plus tôt qu’ils ne l’auraient fait », a‑t‑il déclaré. « Ce sont deux choses que nous avons vues en 2020, lorsque les gens votaient non seulement par courrier, et en personne de manière anticipée à des fréquences plus élevées que lors des élections précédentes, mais ils votaient également plus tôt que lors des élections présidentielles précédentes. »

Les républicains estiment que le vote par correspondance augmente les risques de fraude, tandis que l’ancien président Jimmy Carter et l’ancien fonctionnaire de la Maison Blanche James Baker ont prévenu en 2005 que « les votes par correspondance restaient la plus grande source de fraude électorale potentielle ».

« Les juridictions étatiques et locales devraient interdire la manipulation des bulletins de vote par correspondance à toute personne autre que l’électeur, un membre reconnu de la famille, le service postal américain, ou tout autre expéditeur légitime, ou les agents électoraux », indique le rapport de la commission Carter‑Baker. « La pratique de certains États qui consiste à autoriser les candidats ou les travailleurs des partis à ramasser et à remettre les bulletins de vote par correspondance devrait être supprimée. »

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé