Les pompiers sont désormais habilités à vacciner contre le Covid-19

17 mars 2021 Mis à jour: 17 mars 2021
FONT BFONT SText size

Face à l’urgence du calendrier de vaccination de la population, les pompiers sont réquisitionnés pour cette tâche, selon un décret datant de vendredi dernier et publié au journal officiel. Pour ce faire, ils doivent recevoir une formation spécifique.

Vendredi 12 mars, un décret paru au Journal officiel autorise désormais les pompiers à procéder à des injections de vaccins anti-Covid. Ainsi que le mentionnait Grégory Allione, le directeur du Service départemental d’incendie et de secours des Bouches-du-Rhône, au micro de France Bleu, ce décret fait suite à une demande du « président de la République en conseil de défense ». Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a d’ailleurs applaudi sur Twitter ces « nouvelles forces vives dans la bataille contre l’épidémie ».

Grégory Allione souligne : « Les sapeurs-pompiers sont les soldats de la vie, ce sont eux qui assurent une grande partie de la santé de notre territoire. » La Fédération nationale des pompiers de France déclare que le but de la vaccination est entre autres d’ « éviter le reconfinement » et de « retrouver » une vie normale, rapporte Actu.fr.

Par ailleurs, ces vaccinations seront encadrées par un médecin, responsable dans le cas où la situation nécessiterait son intervention. Hormis les personnes « ayant des antécédents de réaction anaphylactique à un des composants de ces vaccins ou ayant présenté une réaction anaphylactique lors de la première injection », les pompiers qui auront reçu une formation spécifique seront habilités à vacciner tout le monde.

En outre, le décret précise que les pompiers qui seront autorisés à vacciner sont les professionnels et volontaires formés « dans le domaine d’activité du secours d’urgence aux personnes » d’une part, mais également les sapeurs-sauveteurs des formations militaires de la sécurité civile de la DGSCGC « titulaire de la formation élémentaire de la filière Force protection secours ». Les marins-pompiers de Marseille ainsi que les sapeurs-pompiers de Paris détenteurs de certains brevets seront aussi habilités à réaliser ces vaccinations.

Depuis le début de cette vaccination de masse, les pompiers étaient déjà largement présents dans les centres de vaccination, étant jusque-là préposés à la logistique de ces opérations. Le service communication du Bataillon de marins-pompiers de Marseille a déclaré à Ouest-France : « On a géré toute l’organisation ce week-end, mais on ne pouvait pas injecter le vaccin. Ce que l’on peut faire désormais grâce au décret. »

Concernant les vaccins, trois sont actuellement autorisés en France, à savoir Pfizer-BioNTech, Moderna et AstraZeneca. Un quatrième devrait bientôt arriver sur le marché. Il s’agit du vaccin Janssen, mis au point par le laboratoire par Johnson & Johnson. Ce dernier devra être approuvé par la Haute Autorité de santé (HAS) avant de pouvoir être proposé aux Français. Il a d’ores et déjà été autorisé par l’Agence européenne du médicament (EMA), souligne Actu.fr.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé