Les îles Marshall promettent de lutter pour la souveraineté de Taïwan

22 mars 2022 Mis à jour: 22 mars 2022
FONT BFONT SText size

Le dirigeant de l’un des plus petits pays du monde, les îles Marshall, a juré mardi lors d’une visite à Taïwan qu’il lutterait pour que l’île devienne un membre à part entière de « la famille des nations ». 

Les îles Marshall, dont le président David Kabua effectue une visite de cinq jours à Taïwan, font partie des 14 alliés diplomatiques de l’île qui la reconnaissent au détriment de la Chine.

La Chine revendique l’île démocratique autonome comme faisant partie de son territoire et a juré de la reprendre un jour, par la force si nécessaire. Elle condamne vivement toute reconnaissance internationale de la souveraineté de Taïwan.

Le « silence honteux » sur le statut de Taïwan doit prendre fin

Depuis l’arrivée au pouvoir de la présidente taïwanaise Tsai Ing-wen – qui rejette la position de la « Chine unique » – en 2016, Pékin a débauché huit alliés de Taipei et l’a bloqué dans les grandes instances mondiales, dont l’Organisation mondiale de la santé.

Le « silence honteux » sur le statut de Taïwan doit prendre fin, a affirmé le président des îles Marshall à son arrivée à Taipei.

Accueilli par une cérémonie militaire, M. Kabua a ensuite reçu de la part de Mme Tsai une médaille célébrant leurs liens bilatéraux.

« Nous resterons fermes et unis en tant que nations démocratiques »

« Taïwan est un exemple brillant d’une nation dynamique, pacifique et progressiste. Il est temps pour Taïwan de prendre la place qui lui revient en tant que membre à part entière de la famille des nations », a-t-il déclaré dans un discours mardi.

« Il est impératif que nous restions fermes et unis en tant que nations démocratiques ».

Les deux îles ont des liens qui remontent à plus de 20 ans.

« Les Îles Marshall n’auront de cesse de plaider pour la reconnaissance et l’inclusion de (…) Taïwan », a déclaré M. Kabua, en utilisant le nom officiel de l’île.

Depuis des décennies, la Chine et Taïwan se disputent une influence dans la région, les deux parties offrant aide et soutien aux petits États insulaires en échange de leur reconnaissance.

 

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du Parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

Recommandé