Une épée de 3 000 ans de l’époque précédent les Vikings, bien conservée et déterrée au Danemark et encore bien aiguisée

Un soir sur la grande île de Seeland située à l’est du Danemark, un couple d’archéologues amateurs ont par hasard décidé d’emmener leur détecteur de métaux avec eux pour une promenade dans un champ.

Tandis qu’ils marchaient, l’alarme du détecteur de métaux a sonné. Ernst Christiansen et Lis Therkelsen, tous deux de la petite ville de Svebølle, ont fait une découverte surprenante. En creusant jusqu’à environ 30 cm sous terre, ils ont découvert ce qui semblait être l’extrémité d’une épée.

Avec l’aimable autorisation du Museum Vestsjælland

Croyant qu’il pourrait s’agir d’une découverte d’une importance considérable, ils ont décidé de s’adresser à des experts en la matière avant d’extraire la découverte. Le lendemain matin, ils ont contacté le musée Vestsjælland pour rapporter la découverte.

Arne Hedegaard Andersen, l’inspecteur du musée, est sorti avec eux le lendemain, et ensemble ils ont déterré « une épée incroyablement bien conservée », datant d’environ 3 000 ans, à une époque qui précède les Vikings d’environ 1 000 ans.

Avec l’aimable autorisation du musée Vestsjælland

L’arme mesure 82 centimètres de long, et même si la poignée en cuir s’était décomposée depuis longtemps, elle était en très bon état, vu son âge.

« L’épée est si bien conservée qu’on peut voir clairement les détails délicats. Et elle est même bien aiguisée », a déclaré le musée dans un communiqué de presse. On pense également que l’objet historique est resté intact depuis l’âge nordique du bronze, entre 1100 et 900 ans avant Jésus-Christ.

Avec l’aimable autorisation du Museum Vestsjælland

Bien qu’il ne soit pas rare que des gens en Scandinavie et en Europe du Nord découvrent d’anciennes reliques comme des bijoux ou des pièces de monnaie sous terre, des épées comme celle-ci sont incroyablement rares. Cette épée, en particulier, semble avoir été davantage un symbole de statut pour son propriétaire qu’une arme. Le travail complexe du bronze exigeait une grande habileté. À l’époque, on utilisait plus souvent des bâtons et des haches comme moyens de combat.

L’épée est l’une des nombreuses découvertes de ces dernières années, et le Musée national danois dispose actuellement de découvertes anciennes qui attendent encore d’être étudiées et cataloguées correctement. En attendant, cette épée sera exposée au musée de Kalundborg où les visiteurs pourront apprécier sa splendeur en attendant son tour à être étudiée et cataloguée.

Domaine public

Version originale

 
 
 
 

POLLUTION – Des milliers de boulettes de paraffine découvertes sur 115km du littoral picard

POLLUTION – Des milliers de boulettes de paraffine découvertes sur 115km du littoral picard
Des dizaines de tonnes de boulettes de paraffine ont été découvertes ce weekend échouées sur la plage entre ...
LIRE LA SUITE
 

Des singes de laboratoire sauvés par le parc animalier-refuge de La Tanière

Des singes de laboratoire sauvés par le parc animalier-refuge  de La Tanière
Ours issu d'un cirque espagnol, loups tchèques, éléphant, chevreuil, poules, lapins : au parc animalier de La Tanière, ...
LIRE LA SUITE
 

Les Nicaraguayens suivent le Venezuela et Cuba et protestent contre le régime socialiste

Les Nicaraguayens suivent le Venezuela et Cuba et protestent contre le régime socialiste
Le 16 mars dernier, des manifestants opposés au président nicaraguayen Daniel Ortega sont descendus dans la rue réclamant ...
LIRE LA SUITE
 

Torture psychologique : les pires cicatrices sont celles qui restent dans l’esprit

Torture psychologique : les pires cicatrices sont celles qui restent dans l’esprit
Note de la rédaction : Epoch Times publie un certain nombre d’articles relatant le recours à la torture ...
LIRE LA SUITE