[Élections américaines] L’élue Boebert rejoint les membres de la Chambre qui s’opposeront au collège électoral du 6 janvier

25 décembre 2020 Mis à jour: 26 décembre 2020
FONT BFONT SText size

La députée Lauren Boebert (Parti républicaine, Colorado) a annoncé officiellement jeudi qu’au nom de ses électeurs, elle s’opposera aux résultats du collège électoral lors de la session conjointe du Congrès du 6 janvier.

« Guidée par la Constitution américaine et ma responsabilité envers mes électeurs, je vais m’opposer aux résultats du collège électoral le 6 janvier », a écrit Lauren Boebert dans un post sur Twitter.

Mme Boebert a été critiquée pour son tweet, de la part d’un analyste de la presse et écrivain, qui a accusé la nouvelle congressiste « d’actes symboliques tonitruants » dans le but de faire avancer sa carrière au Congrès.

Mme Boebert a répondu : « Flash info : je ne suis pas ici pour faire carrière. Je suis ici pour sauver notre pays des socialistes. »

La députée nouvellement élue du Colorado a également été une fervente défenseuse du deuxième amendement.

Elle a déclaré qu’elle combattrait les efforts des démocrates de la Chambre qui veulent interdire aux législateurs de porter leurs armes au Capitole à Washington.

« Les démocrates sont toujours prêts à nous priver de nos droits constitutionnels et se sentent menacés lorsque nous voulons simplement exercer ces droits », a analysé Mme Boebert sur Fox News.

« Je porte une arme à feu pour me protéger et je tiens à exercer mon droit de le faire dans l’une des villes les plus dangereuses des États-Unis. Ils veulent me l’enlever tout de suite. J’ai hâte de les en empêcher. »

Dans une interview accordée en décembre, Mme Boebert a déclaré à Epoch Times qu’elle soutenait les efforts juridiques du président américain pour contester les résultats de l’élection de 2020.

« C’est une élection contestée, et je crois que le président Trump devrait se battre avec tout ce qu’il a et utiliser toute l’autorité dont il dispose en tant que président des États-Unis pour s’assurer que notre élection soit libre et équitable. Nous devons examiner ces allégations ; nous devons les prendre au sérieux », a-t-elle insisté.

Elle a ajouté : « Je crois que le président Trump a tout à fait le droit de le faire, et je l’encourage à le faire. C’est vraiment notre pays qui est en jeu ; notre démocratie est en jeu ; notre République aussi est en jeu dans cette élection, et personne ne fera plus jamais confiance à notre système électoral si nous ne corrigeons pas tout de suite ce qui ne va pas. »

La mère de quatre enfants a déclaré que le président doit prendre ces mesures pour les plus de 70 millions de personnes qui ont voté pour lui lors de cette élection et parce que tant de citoyens ont fait des déclarations sous serment, en témoignant de la fraude électorale.

Le député Mo Brooks (Parti républicain -Alabama) mène les efforts pour contester les votes du collège électoral, ayant pris à plusieurs reprises l’engagement de le faire, et plus d’une dizaine d’autres membres de la Chambre des républicains ont déclaré qu’ils se joindraient à lui.

Nouvel Horizon – Un expert en sécurité électorale dévoile tout

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé