Le vaisseau spatial d’Elon Musk doit satisfaire à plus de 75 mesures environnementales avant d’obtenir l’autorisation de décoller de la FAA

15 juin 2022 Mis à jour: 15 juin 2022
FONT BFONT SText size

Lundi, une agence fédérale américaine a annoncé que SpaceX devrait prendre plus de 75 mesures environnementales avant d’autoriser le programme Starship‑Super Heavy à faire un lancement.

Avant de pouvoir lancer Starship la fusée la plus puissante jamais construite, la Federal Aviation Administration (FAA) du département des Transports exigera, par exemple, que SpaceX surveille les plantes et la faune pour détecter les impacts de ses lancements, nettoie les débris provenant des lancements dans les habitats fragiles des parcs d’État du Texas et du refuge national de la faune du Rio Grande, gère de la pollution sonore et lumineuse du site de lancement avant que la société puisse lancer Starship, etc.

Selon le communiqué de presse publié lundi, la FAA a également demandé que les lancements soient annoncés « bien à l’avance » afin de réduire la durée de fermeture de la route nationale 4 pendant les opérations.

« Les fermetures ne seront pas autorisées pendant les 18 jours fériés reconnus, et les restrictions de week‑end seront limitées à un maximum de cinq week‑ends par an, ce qui garantit un accès satisfaisant au refuge et au parc tout au long de l’année civile », précise la FAA.

D’autre part, la société spatiale doit satisfaire aux « exigences de la FAA en matière de sécurité, de risque et de responsabilité financière avant qu’une licence ne soit délivrée pour tout lancement », a déclaré l’agence lundi.

Ces exigences font partie de la procédure d’examen environnemental de l’agence, conformément à la National Environmental Policy Act (NEPA).

La FAA prévoyait de rendre sa décision il y a plusieurs mois, mais a pris du retard en raison des « multiples modifications » apportées par SpaceX à sa demande de lancement, rapporte Bloomberg.

Le système Starship est le plus récent système de SpaceX destiné à transporter des humains vers Mars et au‑delà.

« Le vaisseau spatial Starship et la fusée Super Heavy de SpaceX (collectivement dénommés Starship) représentent un système de transport entièrement réutilisable conçu pour transporter à la fois des équipages et des cargaisons vers l’orbite terrestre, la Lune, Mars et au‑delà », peut‑on lire sur le site Web de SpaceX. « Starship sera le véhicule de lancement le plus puissant jamais développé au monde, avec la capacité de transporter plus de 100 tonnes métriques en orbite terrestre. »

En février, Musk a déclaré que Starship jouait dans une « ligue différente » de celle de sa fusée Falcon 9. Il est « nécessaire pour créer une ville autonome sur Mars ». Starship est le « Saint Graal des fusées », a‑t‑il ajouté.

« La plus grande course spatiale de notre vie »

Dans une déclaration du 13 juin fournie à Epoch Times, l’expert du secteur spatial Brandon Weichert, auteur de « Winning Space : How America Remains a Superpower » [Conquérir l’espace : comment les États‑Unis resteront une superpuissance, ndt.], explique que l’administration Biden doit « agir immédiatement pour simplifier ces lancements et réduire toute la bureaucratie existante au plus vite ».

« La décision prise par la FAA est un pas dans la bonne direction », estime M. Weichert, « mais il reste des obstacles bureaucratiques majeurs et le gouvernement fédéral forcera SpaceX à devoir y faire face. »

« Inutile de dire que le nombre de retards auxquels le gouvernement fédéral a soumis SpaceX, officiellement pour des raisons de sécurité publique, est onéreux. Et plus les délais sont longs, plus il faut de temps à SpaceX pour surmonter les problèmes techniques de son programme expérimental Starship », ajoute l’expert.

Brandon Weichert précise qu’il est crucial pour les États‑Unis de comprendre l’importance de SpaceX au regard de la concurrence stratégique engagée contre la Chine dans l’espace. Il faut minimiser les « obstacles bureaucratiques ».

« Au cas où les autorités fédérales l’auraient oublié, nous sommes dans la plus grande course spatiale de notre vie contre la Chine (et la Russie). SpaceX de Musk est la seule entité spatiale américaine qui maintient de manière fiable les États‑Unis dans cette compétition spatiale. »

« Chaque retard, chaque complication bureaucratique inutile, pourrait potentiellement avoir de graves répercussions sur les capacités concurrentielles globales des États‑Unis face à la Chine. »

« L’avenir de notre nation en tant que puissance dominante sur Terre est en jeu. Celui qui contrôlera les hauteurs stratégiques de l’espace dominera les domaines terrestres. SpaceX est la clé pour garantir la domination des États‑Unis dans ce domaine. »

« Si Washington ne reconnaît pas ce fait, Pékin s’emparera de l’espace. »

Le compte Twitter officiel de SpaceX a qualifié la décision de la FAA de « pas en avant vers le premier essai en vol orbital du vaisseau spatial Starship ».

Epoch Times a contacté SpaceX pour une demande de commentaire.

***
Chers lecteurs,
Abonnez-vous à nos newsletters pour recevoir notre sélection d’articles sur l’actualité.
https://www.epochtimes.fr/newsletter

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

Recommandé