Le risque de cancer du colon accru par la consommation de nitrites ajoutés dans les charcuteries, confirme l’ANSES

15 juillet 2022 Mis à jour: 15 juillet 2022
FONT BFONT SText size

Les nitrites ne confèrent pas seulement au jambon leur belle couleur rose, ils augmentent aussi le risque de développement de cancers du colon, c’est ce qu’a confirmé l’Anses, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation.

Ces additifs seraient présents dans 75% des charcuteries vendues en grande distribution. Ces composés nitrés sont ajoutés à la viande afin d’augmenter la durée de conservation des charcuteries tout en prévenant le développement de bactéries pathogènes telles que le botulisme. On les connaît notamment sous les dénominations E249, E250, E251 et E252.

Dans un rapport publié ce mardi 12 juillet, l’Anses reconnaît le lien existant entre le risque de cancer du côlon et la consommation de nitrites. « L’analyse des données bibliographiques confirme l’existence d’une association entre les risques de cancer colorectal et l’exposition aux nitrates et nitrites ingérés via la viande transformée ».

Ce rapport, commandé par les ministères de la Santé et de l’Agriculture à l’Anses depuis juin 2020, vient confirmer les conclusions du Centre international de recherche sur le cancer (CIRC). Cet organisme indépendant mais rattaché à l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) avait déjà classé, dès 2015, les viandes transformées dans la catégorie cancérogène avérée, explique Le Monde. Le CIRC établit aussi un lien entre leur consommation et l’origine de 4300 cas de cancer colorectal chaque année en France.

Réduire mais pas interdire 

L’Anses ne préconise pas l’interdiction de ces substances mais recommande de ne pas dépasser 150 grammes de charcuteries par semaine. Elle préconiserait également de surveiller la qualité de l’eau du robinet qui serait trop riche en nitrates à certains endroits.

Parallèlement, le gouvernement a présenté un « plan d’action », prévu pour l’automne, visant à la « réduction ou la suppression » des additifs nitrés dans l’alimentation.

« Cette réduction doit se faire dans un équilibre garantissant la sécurité alimentaire du consommateur », soulignent les ministères de la Santé et de l’Agriculture, qui précisent que l’exécutif « suivra les recommandations de l’Anses ».

« Le rapport rappelle que compte tenu des habitudes de consommation des Français, 99% (adultes et enfants) de la population ne dépasse pas les doses journalières admissibles toutes expositions aux nitrites/nitrates », précise le gouvernement. Cette situation ne justifie pas une interdiction stricte de l’utilisation des nitrites associée à une clause de sauvegarde. »

***
Chers lecteurs,
Abonnez‑vous à nos newsletters pour recevoir notre sélection d’articles sur l’actualité.
https://www.epochtimes.fr/newsletter

 

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé