Le Bélarus, allié de Moscou, affirme « ne pas avoir besoin de la guerre »

21 octobre 2022 Mis à jour: 21 octobre 2022
FONT BFONT SText size

Le Bélarus « n’a pas besoin de la guerre », a affirmé vendredi son président Alexandre Loukachenko, allié de Moscou, alors que son pays a créé une force militaire commune avec la Russie, laissant craindre une intervention directe dans le conflit en Ukraine.

« Aujourd’hui, nous n’avons l’intention d’aller nulle part. Il n’y a pas de guerre à ce stade. On n’en n’a pas besoin », a martelé M. Loukachenko lors de la visite d’un centre d’entraînement militaire.

M. Loukachenko, 68 ans, a pu observer lors de cette visite dans l’ouest du pays des drones de fabrication bélarusse, selon des images diffusées par la télévision.

Le dirigeant bélarusse a toutefois indiqué n’avoir aucune intention à ce stade de les utiliser contre son voisin ukrainien.

« Ce n’est pas souhaitable que ces modèles combattent en Ukraine », a-t-il jugé, précisant par ailleurs que le Bélarus vendrait ces drones « à ceux qui les achèteront ».

Le Bélarus, allié de la Russie, a servi de base arrière aux troupes russes pour leur offensive contre l’Ukraine fin février, mais l’armée bélarusse n’a pas pris part jusqu’à présent aux combats sur le territoire ukrainien.

Minsk a affirmé par ailleurs que la force militaire commune lancée avec Moscou ces derniers jours avait uniquement un but « défensif ».

Kiev a mis en garde Minsk à plusieurs reprises sur les représailles qu’entraînerait l’envoi de troupes bélarusses sur le sol ukrainien.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé