L’authenticité, la compassion et la tolérance: des valeurs qui transcendent les nations et les cultures

Les Chinois d’outre-mer envoient leurs vœux au fondateur du Falun Gong
21 septembre 2022 Mis à jour: 21 septembre 2022
FONT BFONT SText size

À l’approche du festival de la mi‑automne, des Chinois d’outre‑mer ont envoyé leurs vœux de fête au fondateur du Falun Gong, M. Li Hongzhi et lui ont exprimé leur respect et gratitude.

Chaque année, lors des grandes fêtes chinoises, les Chinois d’outre‑mer et de Chine envoient sur Internet leurs meilleurs vœux à M. Li. Ils le remercient pour sa défense des grandes valeurs morales. Il s’agit aussi de rendre hommages aux bienfaits pour la santé qu’apporte de par le monde la pratique du Falun Gong.

Le Falun Gong, également connu sous le nom de Falun Dafa, est une pratique spirituelle de développement personnel basée sur les valeurs universelles de vérité, de compassion et de tolérance. Elle comporte cinq exercices lents et paisibles, apportant des bénéfices physiques importants aux pratiquants.

La fête de la mi‑automne, également connue sous le nom de fête de la Lune, est une grande fête traditionnelle chinoise célébrée par les Chinois du monde entier afin que les récoltes soient bonnes et les familles unies. Elle tombe le quinzième jour du huitième mois du calendrier lunaire, qui correspond cette année au 10 septembre du calendrier grégorien.

Quatre Chinois du Canada se joignent à leurs compatriotes pour souhaiter à M. Li une bonne fête de la Lune.

« L’authenticité, la compassion et la tolérance transcendent les nations et les cultures »

Yang Yuan, un ingénieur informatique d’Ottawa a quitté la Ligue de la jeunesse communiste, les Jeunes pionniers et les organisations affiliées au Parti communiste chinois (PCC), après avoir lu les « Neuf commentaires sur le Parti communiste ».

C’est en 2004 qu’a commencé le mouvement Tuidang, le mouvement « de démission » du PCC et de ses organismes affiliés. Le mouvement a été initié après la publication des « Neuf commentaires sur le Parti communiste » par Epoch Times. L’ouvrage retrace l’histoire du PCC et ses crimes contre le peuple chinois.

En août 2022, la barre des 400 millions de Chinois ayant quitté le PCC et ses organisations affiliées (Ligue de la jeunesse et Jeunes pionniers) via le mouvement Tuidang vient d’être franchie. On parle en chinois des « san tui », les « trois démissions ».

Lors d’un entretien avec Epoch Times le 4 septembre, M. Yang a envoyé ses vœux à M. Li : « Joyeux festival de la mi‑automne, Maître Li Hongzhi ! » Il lui a souhaité une bonne santé et une vie de famille épanouie. À l’occasion, il a formulé un vœu : celui de voir plus de personnes avoir la chance de connaître le Falun Dafa.

« Maître » est un titre de respect pour un enseignant dans la culture traditionnelle chinoise.

Selon lui, toute personne dotée d’un minimum de conscience est en mesure de comprendre les valeurs universelles de vérité, de compassion et de tolérance, qui sont les enseignements fondamentaux du Falun Gong.

Pratiquants de Falun Gong lors du défilé marquant le 30e anniversaire de l’introduction de la discipline spirituelle au public, à New York, le 13 mai 2022. (Larry Dye/Epoch Times)

« L’authenticité, la compassion et la tolérance transcendent les nations et les cultures, ce sont d’importantes valeurs positives pour le progrès et l’intégration d’une civilisation mondiale. »

  1. Yang salue la persévérance des pratiquants de Falun Gong qui font face à la persécution en Chine et exposent la nature perverse du PCC.

Il a souhaité une bonne fête à tous les pratiquants de Falun Gong.

« Défendez vos croyances et protégez‑vous tout en conservant votre foi. »

Depuis 1999, le PCC interdit le Falun Gong en Chine tout comme il proscrit d’autres systèmes de croyances orthodoxes via des procédés parfaitement illégaux. Depuis 1999, les pratiquants de Falun Gong sensibilisent donc les gens à cette persécution brutale par tous les moyens. Ils distribuent des tracts, collent des affiches et envoient des lettres à la haute fonction publique d’un maximum de pays.

« Maître Li est le plus grand Chinois de notre temps »

Mme Zhou Yidi était autrefois médecin. Elle travaillait dans un grand hôpital de Guangzhou. Elle souhaite une bonne fête de la Lune et une bonne santé à Maître Li Hongzhi.

En tant que professionnelle de la santé, Mme Zhou a pu observer les effets du Falun Gong sur l’organisme depuis que la pratique spirituelle a été rendue publique en 1992 en Chine. Elle a relevé les nombreux bienfaits de la discipline sur la santé. Lors d’une interview pour Epoch Times le 28 août, elle a déclaré avoir un énorme respect pour les enseignements moraux du Falun Gong, à savoir la vérité, la compassion et la tolérance.

« Le Falun Gong est un grand système de croyance. Il fait vraiment revivre et préserve la culture chinoise tant dans le pays qu’à l’étranger bien que le PCC soit au pouvoir en Chine depuis 1949. Je pense que Maître Li est le plus grand Chinois de notre temps. »

Mme Zhou explique que les valeurs de vérité, de compassion et de tolérance du Falun Gong sont incompatibles avec les mensonges, la perversité et la cruauté du PCC.

« Le Falun Gong, c’est le groupe qui comprend le mieux le PCC et c’est le premier dans le monde à s’être éveillé sur la nature perverse du PCC. »

Pratiquants de Falun Gong lors du défilé commémorant le 23e anniversaire de la persécution de la discipline spirituelle en Chine, dans le Chinatown de New York, le 10 juillet 2022. (Samira Bouaou/Epoch Times)

« Le courage des pratiquants de Falun Gong est vraiment admirable. Alors que la Chine subit toujours les horreurs du PCC, plus il y a de personnes gentilles et sincères comme eux, mieux c’est. »

En tant que médecin, Mme Zhou est au bien au courant du fait que les pratiquants de Falun Gong sont victimes de prélèvements forcés d’organes.

Les hôpitaux chinois insistent, explique‑t‑elle, pour ne pas accepter d’organes venant de sources privées ou non gouvernementales non approuvées par les autorités sanitaires. « Le seul réseau, c’est le réseau officiel, et nous nous adressons au réseau officiel via le gouvernement provincial, qui nous donne accès à des sources d’organes approuvées. »

L’hôpital de Guangzhou pour lequel elle travaillait dispose d’un centre de transplantation d’organes. C’est un des départements les plus actif de l’hôpital, il fait plus d’une centaine d’opérations de transplantation par mois, explique Mme Zhou.

Le PCC a entamé sa persécution des pratiquants de Falun Gong en 1999, en raison de la popularité de la discipline auprès de la population chinoise. Selon les données officielles, 70 à 100 millions de Chinois pratiquaient le Falun Gong avant la persécution. Ils dépassaient en nombre les membres du PCC.

Le dirigeant du PCC de l’époque, Jiang Zemin, a personnellement ordonné d’ « éliminer le Falun Gong en trois mois ». À cet effet, une section spéciale a été créée, le Bureau 610. Le seul but du Bureau 610 est de persécuter les pratiquants de Falun Gong. Depuis, les pratiquants de Falun Gong sont enlevés, détenus, emprisonnés, torturés et soumis aux prélèvements d’organes forcés.

Mme Zhou souhaite de tout son cœur que les habitants de la Chine continentale puissent un jour pratiquer le Falun Gong en toute liberté. « J’espère sincèrement que ce jour viendra bientôt. »

« Les pratiquants de Falun Gong sont l’espoir de la nation chinoise »

Zhu Chuanhe, autrefois milliardaire en Chine, exprime sa gratitude à M. Li Hongzhi et sa reconnaissance envers les pratiquants de Falun Gong qui dénoncent avec persistance les atrocités du PCC.

« Maître Li diffuse les valeurs universelles de vérité, compassion et patience. Elles représentent le salut de la nation chinoise. Je souhaite sincèrement à Maître Li un joyeux festival de la Lune et une bonne santé ! »

  1. Zhu vit actuellement au Canada. Il est originaire de la province orientale de Shandong, en Chine.

Autrefois, c’était un homme d’affaires prospère. Il possédait sept sociétés immobilières et près d’un milliard de yuans d’actifs en tout (140 millions d’euros), à Jinan dans le Shandong. Cependant, il a été piégé par le régime communiste voulant récupérer sa fortune. Il a été emprisonné cinq fois, a‑t‑il indiqué, dans une interview accordée à Epoch Times le 26 août.

En 2009, il a immigré avec sa famille et s’est installé à Vancouver, au Canada.

Pratiquants de Falun Gong participant au défilé commémorant le 23e anniversaire de la persécution de la discipline spirituelle en Chine, dans le Chinatown de New York, le 10 juillet 2022. (Larry Dye/Epoch Times)

M. Zhu admire beaucoup les pratiquants de Falun Gong.

« Dans des environnements difficiles, les pratiquants de Falun Gong persistent pour dire la vérité aux gens et suivre les principes de vérité, de compassion et de tolérance dans leur vie quotidienne. C’est très difficile, surtout en Chine », insiste M. Zhu.

« Les pratiquants de Falun Gong ont de la détermination et de la force, et ils sont l’espoir de la nation chinoise. »

Il tenait à souhaiter à tous les pratiquants de Falun Gong et aux compatriotes chinois une bonne fête de la mi‑automne.

La tyrannie du PCC prendra bientôt fin

M. Yang Chong est un des premiers initiateurs du « Mouvement des rues du sud ». Il exprime ses meilleurs souhaits à M. Li Hongzhi et une bonne fête de la Lune.

Le Mouvement des rues du sud a été lancé en 2010 par plusieurs militants pro‑démocratie en Chine, comme l’a rapporté un article publié en 2013 par China Change. China Change est une organisation américaine qui suit l’évolution des droits de l’homme en Chine. Les militants du mouvement ont osé brandir des banderoles dans les rues des villes du sud de la Chine, notamment Guangzhou et Shenzhen pour réclamer des élections générales et l’abolition du parti unique. Mais au final, tous les membres du mouvement ont été persécutés.

Lors d’un entretien avec Epoch Times le 3 septembre, M. Yang a déclaré : « Les pratiquants de Falun Gong en Chine sont soumis aux persécutions les plus sévères. Ils subissent toutes sortes d’oppressions de la part du PCC, et sont même menacés dans leur vie. »

« Je veux dire aux pratiquants de Falun Gong : ‘Merci pour votre travail exceptionnel qui consiste à exposer la nature monstrueuse du PCC. J’espère que la tyrannie du PCC prendra bientôt fin afin que le peuple chinois, y compris les pratiquants de Falun Gong, en seront libérés dès que possible. »

Liang Yao a contribué à cet article.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé