Femme tuée à coups de couteau à Hayange : l’auteur présumé a été interpellé, il venait de sortir de prison

24 mai 2021 Mis à jour: 24 mai 2021
FONT BFONT SText size

Un homme de 23 ans de nationalité serbe a été interpellé lundi à Hayange (Moselle), soupçonné d’avoir tué au cours de la nuit sa compagne de 22 ans à coups de couteau, a-t-on appris auprès du procureur de Metz.

« Le suspect a été interpellé par la police judiciaire à Hayange au cours de l’après-midi au domicile d’une autre personne », a déclaré à l’AFP le procureur de la République de Metz, Christian Mercuri.

Le suspect et la personne chez qui il a été interpellé ont été placés en garde-à-vue, respectivement pour homicide sur conjoint et recel de malfaiteur. L’homme est suspecté d’avoir tué sa compagne, une jeune femme de 22 ans, au cours de la nuit de lundi à mardi à Hayange.

Selon le maire de la ville, Fabien Engelmann, la victime a reçu cinq coups de couteaux, en pleine rue, à proximité de son domicile.

« Les pompiers ont été prévenus à 00H40, mais la victime était déjà en arrêt cardiaque quand ils sont arrivés sur place. Ils sont restés jusqu’à 3H00 du matin », a précisé l’élu à l’AFP.

Le suspect venait d’être placé en détention à domicile sous surveillance électronique

Le suspect avait déjà été condamné à un an de prison pour des délits routiers. Il avait récemment bénéficié d’un aménagement de peine et avait été placé mi-mai en détention à domicile sous surveillance électronique (DDSE), a précisé le parquet. Il s’était défait de son bracelet électronique dans sa fuite.

Le suspect et la victime sont les parents d’une petite fille née en 2017. L’enfant a fait l’objet d’un placement, a indiqué le parquet.

« Ce qui est triste, c’est que le commissariat se trouve en face du lieu où se sont déroulés les faits », a déploré M. Engelmann. « Mais le commissariat malheureusement est fermé la nuit. On avait déjà dû se battre pour le maintenir sur la commune, mais, à 18H00, il ferme ». 

Un rassemblement aura lieu mercredi à 18H00 à l’Hôtel de ville d’Hayange pour rendre hommage à la jeune femme.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé