Lancement de la construction de la «Smart Linear City» de 200 mètres de large en Arabie saoudite, qui fonctionnera avec «100% d’énergie renouvelable»

25 octobre 2022 Mis à jour: 25 octobre 2022
FONT BFONT SText size

La construction de la ville dystopique saoudienne de 200 mètres de large et 160 kilomètres de long, baptisée « Smart Linear City », a commencé dans le nord‑ouest du pays, plus précisément dans la province de Tabuk, où ont été tournées des images vidéo.

Les images ont été publiées le 20 octobre par la société de photographie aérienne Ot Sky, basée en Arabie Saoudite.

On y voit des dizaines d’excavateurs creuser une large tranchée linéaire dans le désert pour commencer à poser les fondations de la ville, également connue sous le nom de « The Line », qui est la première à être développée dans le cadre du projet de ville Neom en Arabie saoudite, d’une valeur de 500 milliards de dollars.

Selon son site officiel, The Line est une « révolution civilisationnelle qui place l’homme au premier plan, en lui offrant une expérience de vie urbaine sans précédent tout en préservant la nature environnante ». Elle « redéfinit également le concept de développement urbain et ce à quoi les villes du futur devraient ressembler. »

La ville linéaire ne comportera ni routes, ni véhicules, ni émissions et fonctionnera avec des énergies 100% renouvelables, selon les responsables, tandis que 95% des terres seront préservées pour la nature.

Construite sur une hauteur de 500 mètres au‑dessus du niveau de la mer, cette ville devrait accueillir 9 millions de personnes. Elles vivront dans des communautés disposées verticalement et pourront accéder à tout en cinq minutes à pied.

Il est également prévu de mettre en place un réseau de transport public qui permettra aux habitants de se déplacer à travers toute la ville entourée de miroirs en seulement 20 minutes.

Neom est le projet du prince héritier saoudien et dirigeant du pays Mohammed bin Salman, qui a annoncé pour la première fois ce grand chantier en 2017.

Une civilisation en pleine révolution

Dans une déclaration prononcée en juillet pour annoncer le projet The Line, le prince héritier a déclaré que le Royaume s’était « engagé dans une révolution civilisationnelle qui place l’homme au premier plan, fondé sur un changement radical de la planification urbaine ».

« Nous ne pouvons pas ignorer les crises urbanistiques et environnementales auxquelles sont confrontées les villes du monde entier. NEOM est à l’avant‑garde de la recherche de solutions nouvelles et originales qui permettent de résoudre ces problèmes », a‑t‑il déclaré. « NEOM est à la tête d’une équipe composée des esprits les plus brillants en matière d’architecture, d’ingénierie et de construction pour faire de l’idée de construire vers le haut une réalité. »

Selon l’Organisation mondiale du tourisme des Nations unies, Neom disposera également de « la première zone internationale indépendante au monde », de son propre cadre réglementaire et d’un système judiciaire autonome, même si ce dernier sera « soumis à des réglementations et législations indépendantes ».

Les organisations de défense des droits de l’homme et les organes des Nations unies ont critiqué à plusieurs reprises l’Arabie saoudite pour ses lois qui restreignent l’expression politique et religieuse et pour ses violations des droits de l’homme, notamment les exécutions, la torture présumée de prisonniers et de détenus et l’ingérence illégale dans la vie privée.

Le meurtre, en 2018, du journaliste Jamal Khashoggi, un critique virulent envers le gouvernement, a également été associé au prince héritier. Les responsables saoudiens ont toutefois rejeté tout lien entre le prince héritier et la mort de Khashoggi, tout en niant également les informations faisant état de violations des droits de l’homme.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé