L’Alabama promulgue une loi interdisant aux athlètes transgenres de participer aux sports des écoles publiques

Par GQ Pan
28 avril 2021 Mis à jour: 28 avril 2021
FONT BFONT SText size

Le gouverneur de l’Alabama, Kay Ivey, a signé un projet de loi qui interdit aux étudiants-athlètes transgenres de concourir dans les équipes non mixtes des écoles publiques de la maternelle au lycée, même lorsque ces équipes correspondent à leur identité de genre.

Le projet de loi 391 de la Chambre des représentants, qui a été approuvé à une écrasante majorité par l’assemblée législative de l’État contrôlée par les Républicains la semaine dernière, stipule que les personnes qui ne sont pas biologiquement de sexe masculin ou féminin ne pourront pas participer à des événements sportifs parrainés par l’école qui ne correspondent pas au sexe qui leur a été attribué à la naissance.

« Une école publique de la maternelle au lycée ne peut pas permettre à une femme biologique de participer à une équipe masculine s’il y a une équipe féminine dans un sport », indique le projet de loi. « Une école publique de la maternelle au lycée ne peut jamais permettre à un homme biologique de faire partie d’une équipe féminine. »

Selon le projet de loi, il est important de s’assurer que les équipes sportives restent séparées et réservées au même sexe afin que les athlètes féminines puissent avoir des chances égales de concourir, compte tenu des avantages athlétiques inhérents aux hommes biologiques, y compris, en moyenne, une plus grande taille corporelle, plus de masse musculaire squelettique, un pourcentage plus faible de graisse corporelle et une plus grande livraison maximale d’énergie anaérobie et aérobie.

Le projet de loi ne précise pas comment les étudiants-athlètes peuvent prouver leur sexe biologique, bien que sa version précédente stipulait que celui-ci serait déterminé par leur certificat de naissance.

Déjà cette année, l’Arkansas, le Dakota du Sud, le Mississippi et le Tennessee se sont joints à l’Idaho pour interdire en 2020 les athlètes transgenres dans les sports scolaires, interdiction qui a ensuite été bloquée par un juge fédéral et qui est actuellement en attente d’examen juridique. Le Tennessee a été le premier État américain à interdire à la fois aux filles et aux garçons transgenres de participer aux sports scolaires non mixtes correspondants, alors que tous les autres n’interdisent que les filles transgenres. L’interdiction du Dakota du Sud a été promulguée par un décret, et non par une loi.

Les efforts législatifs des États sont intervenus alors que l’administration Biden faisait pression pour ouvrir les espaces et les compétitions non mixtes aux membres du sexe opposé, en fonction de l’identité sexuelle déclarée de la personne. Un décret signé par le président Joe Biden lors de son premier jour à la Maison-Blanche stipule que la nouvelle administration a pour politique de veiller à ce que les enfants puissent « apprendre sans craindre de se voir refuser l’accès aux toilettes, aux vestiaires ou aux sports scolaires ».

Miguel Cardona, qui a été confirmé en mars comme nouveau secrétaire américain à l’éducation, a également déclaré lors de son audition de confirmation au Sénat qu’il estime que les étudiants transgenres nés de sexe masculin ont le droit de participer à des sports féminins.

« Je pense qu’il est d’une importance cruciale de respecter les droits de tous les élèves, y compris des élèves transgenres, et qu’ils aient les mêmes possibilités que tous les autres élèves de participer à des activités extrascolaires », a déclaré Cardona à cette occasion.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé