Le « Labello challenge » des adolescents inquiète les établissements scolaires

19 mai 2022 Mis à jour: 19 mai 2022
FONT BFONT SText size

Un nouveau jeu dangereux, nommé le « Labello challenge » se diffuse actuellement dans certaines cours de récréation via le réseaux social TikTok. Afin sensibiliser les adultes et les jeunes aux risques de ce « jeu », le monde scolaire lance une alerte.

Après le « Jeu du foulard » qui consistait à s’étrangler pour montrer sa résistance à l’asphyxie, un nouveau défi nommé le « Labello challenge » se diffuse actuellement sur le réseau social TikTok et impacte le déroulement de certaines cours de récréation.

En effet, à partir d’un baumes à lèvres, les adolescents sont invités à échanger un baiser pour deviner le goût, rien de grave lorsque le jeu en reste là, mais certaines vidéos incitent également les jeunes à couper le baume pour chaque difficulté qu’ils traversent dans la vie, à se faire du mal et même à se suicider quand le tube est terminé, a rapporté France 3 Régions.

De son côté, le Syndicat des Directrices et Directeurs d’École a déploré la situation via son compte Twitter :

Même chose pour la Gendarmerie de la Charente-Maritime, qui a lancé une alerte :

Pour l’heure, ce jeu dangereux n’a fait aucune victime. Mais avec 11,4 millions de vues sur Tik Tok, ce challenge inquiète de plus en plus. Il faut dire qu’en 2021, avec le black-out challenge, ou jeu du foulard, une jeune fille de 10 ans avait été retrouvée morte, a rapporté Midi-Libre. Le réseau social TikTok est par ailleurs tristement connu pour faire régulièrement parler de lui à cause de ces challenges dangereux.

Depuis, le Ministère de l’Intérieur a lancé un message de prévention et a invité les parents à rester vigilant :

***

Chers lecteurs,
Abonnez-vous à nos newsletters pour recevoir notre sélection d’articles sur l’actualité.
https://www.epochtimes.fr/newsletter

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé