Le secret du district chinois sans cancer

22 novembre 2016 Mis à jour: 22 novembre 2016
FONT BFONT SText size

Dans la région autonome Zhuang du Guangxi dans le sud de la Chine, il existe un district où la longévité inhabituelle de ses habitants est souvent citée. Dans ce district de 3653 personnes proche de la ville de Guilin, il n’y a pas une seule personne souffrant de cancer. Le plus étonnant est que jusqu’à présent, aucune personne depuis plusieurs décennies n’y a encore été diagnostiqué. Les données de ce district ont attiré l’attention de médecins aux États-Unis, et une équipe de recherche spécialisée est allé étudier les différents facteurs qui pourraient prédisposer ou non au cancer. Il a été signalé que les villageois locaux consommaient régulièrement du taro. Des médias taïwanais sont allés couvrir le sujet.

Pour les nombreuses familles pauvres des villages de ce district, tous ce que peuvent manger les villageois est ce qui peut pousser dans leur propre champ. La terre n’est pas très bonne, et la seule culture pouvant être produite en masse est celle du taro. Beaucoup de ces familles mangent ainsi du taro aux trois repas de la journée. Le village Xian de Lipu se trouvant à côté est connu pour son taro finement cuisiné dont l’odeur et le goût rappellent ceux de la viande, et ses spécialités régionales à base de taro sont souvent vendus comme souvenirs. Lorsque ce taro a été présenté à l’empereur Qianlong de la dynastie des Qing, il l’aurait beaucoup apprécié.

Sur les raisons faisant que le taro pourrait supprimer le cancer, les experts ont souligné les points suivants:

1. Dans la théorie de la médecine chinoise, le goût sucré et neutre du taro ainsi que sa texture dure, ramollissant à la cuisson auraient un effet de désintoxication. Manger 30 grammes de taro par jour aurait un effet dans la prévention et le traitement du lymphome cancéreux de la thyroïde et du foie.

2. Le taro étant une nourriture alcaline, il permettrait de neutraliser les substances acides s’étant accumulées dans le corps. Les cellules cancéreuses prolifèrent mieux dans un environnement acide, et cette action pourrait donc être utilisée afin inhiber la croissance des cellules cancéreuses.

3. Le taro est riche en protéines, en potassium, en calcium, en magnésium, en fer, en phosphore, en carotène, en acide nicotinique, en vitamine C, et en vitamines B ayant pour effet de renforcer l’immunité.

4. Le galactane est composant du jus du taro. Il aurait un effet sur l’amélioration de l’immunité et la suppression des cellules cancéreuses en développement.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé