La NASA devrait confirmer l’existence de l’eau sur Mars

28 septembre 2015 Mis à jour: 28 septembre 2015
FONT BFONT SText size

La NASA vient de déclarer qu’elle allait dévoiler « une constatation scientifique majeure », lors d’une séance d’information le 28 septembre. Il s’agirait d’une découverte sur l’un des « mystères de Mars ». L’annonce serait probablement liée à l’existence de l’eau sur la planète rouge.

Trois des participants de la conférence sont les co-auteurs d’un article à paraître, «Évidence spectrale de sels hydratés sels dans des écoulements de saumures sur Mars. »

On a depuis longtemps pensé que l’eau n’avait pas existé sur la surface de Mars en raison de la combinaison d’un climat glacial et d’une faible pression atmosphérique, ce qui réduit la gamme de températures dans laquelle l’eau peut rester à l’état liquide. La pression atmosphérique sur Mars est si faible que la glace le plus souvent se vaporise sans passer par l’état liquide.

L’existence de l’eau sur Mars est directement liée à la question de savoir si il y a – ou a eu, de la vie sur la planète rouge, car l’eau liquide et les composés organiques qui ont été découverts sur Mars l’année dernière, sont deux des blocs fondamentaux de construction de la vie.

Des empreintes géologiques qui ressemblent à des lits de rivières et des canaux, indiquent que l’eau existait sur Mars dans un passé lointain, mais il y a peu de preuves que l’eau y existe encore aujourd’hui.

Le document, qui sera publié dans Nature Geoscience, a analysé les données visuelles spectrales recueillies par la sonde Mars Reconnaissance Orbiter et va conclure que les lignes d’écoulements qui ont été observées sur des cratères martiens pendant les mois les plus chauds de l’année sont, en fait, le résultat de flux d’eau liquide qui contiennent des niveaux élevés en sel.

« L’eau pure s’évaporerait rapidement et/ou gèlerait sur la surface actuelle de Mars dans la plupart des saisons et des lieux; toutefois les saumures sont beaucoup moins volatiles par rapport à l’eau pure en raison de leurs points de congélation plus bas et de leur taux d’évaporation » annonce l’étude.

« Divers sels (par exemple les sulfates, les chlorures et les perchlorates) ont été détectés à la surface de Mars de manière isolée et dans lors des analyses sur place. Ces sels peuvent abaisser le point de congélation de l’eau jusqu’à 80 [Kelvin] (Ndr, -193 degré C°) ».

Bien que l’analyse confirme qu’il existe de l’eau sur la surface de Mars, les auteurs sont incertains quant à la source de l’eau, et ont présenté trois causes possibles: la fonte de glaces sur et sous la surface, des dépôts de sel absorbant l’humidité de l’atmosphère, et des décharges saisonnières de zones aquifères locales.

Version anglaise : NASA Expected to Confirm Discovery of Water on Mars

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé