La comédien Robin Williams a secrètement aidé les sans-abri en s’assurant que les sociétés cinématographiques les embauchent

Robin Williams, lauréat d’un Academy Award, a enchanté le public pendant des décennies avec son talent de comédien-humoriste et ses interprétations exceptionnelles et hilarantes. Que ce soit dans son rôle de la fausse femme de ménage dans la comédie familiale Mrs Doubtfire à l’humoriste DJ Adrian Cronauer dans Good Morning, un film de guerre comique et dramatique au Vietnam, Robin Williams était là pour nous faire sourire.

Tragiquement, le 11 août 2014, Robin Williams, vedette de Mrs Doubtfire, a été retrouvé sans vie chez lui en Californie, il se serait apparemment suicidé à l’âge de 63 ans.

©Getty Images | Vince Bucci

Sans l’ombre d’un doute, personne n’a fait rire le monde comme Robin Williams. Comme on pouvait s’y attendre, sa mort a déclenché une vague de chagrin dans le monde entier. Plusieurs de ses admirateurs et co-stars ont eu recours aux médias sociaux pour partager leurs rencontres personnelles avec le légendaire comédien-acteur.

Dans une note écrite sur son blog, Brian Lord, président du Premiere Speakers Bureau, mentionne avoir appris à connaître « un côté peu connu de Robin Williams » en essayant d’engager l’animateur pour un événement.

« Il y a des années, j’ai appris quelque chose de très cool sur Robin Williams et je ne pouvais pas regarder un de ses films sans y penser », a écrit Brian Lord.

« Je n’ai jamais vraiment engagé Robin Williams pour un événement, mais j’ai été assez près pour que son bureau m’envoie une clause additionnelle à son contrat », poursuit-il. « On peut en apprendre beaucoup sur une personne selon les annexes »

©Getty Images | Michael Caulfield

Plutôt que de stipuler des exigences extravagantes, l’ingénieux humoriste bien-aimé avait stipulé une condition unique dans la liste des exigences de l’annexe.

« Quand j’ai reçu la clause additionnelle de Robin Williams, j’ai été très surpris par ce que j’ai découvert », a écrit Brian Lord. « En fait, pour chaque événement ou film qu’il faisait, l’entreprise qui l’engageait devait aussi embaucher un certain nombre de sans-abri et leur donner du travail. »

L’acteur et comédien Robin Williams divertit les troupes pendant la tournée des United Service Organizations (USO) à l’aéroport international de Bagdad. (©Getty Image)

Sachant ce que le célèbre comédien a fait pour donner une chance aux gens dans le besoin de gagner leur vie, Brian Lord « n’a jamais regardé un film de Robin Williams de la même façon après ça ».

« Je suis certain que dans son temps libre et avec son propre argent, il travaillait avec ces gens dans le besoin, mais il avait aussi décidé d’utiliser son influence en tant qu’animateur pour s’assurer que les sociétés de production et les organisateurs d’événements apprennent aussi l’importance de donner aux gens la chance de travailler pour remonter la côte », a-t-il écrit.

Il a conclu : « Il a grandement multiplié son impact. Espérons que l’impact continuera sans lui. Merci, Robin Williams, pas seulement pour les rires, mais aussi pour être un super exemple. »

En fait, Robin Williams, avec Whoopi Goldberg et Billy Crystal, a fondé Comic Relief USA en 1986, une organisation à but non lucratif qui utilise « la puissance du divertissement pour susciter des changements positifs et aider ceux qui en ont le plus besoin ».

En 2014, les comédiens ont aidé à recueillir plus de 80 millions de dollars pour Comic Relief, au profit des sans-abri en Amérique.

En soutien à la Homelessness Prevention and Revitalization Act, Robin Williams avait également témoigné devant le Congrès en 1990 dans un discours sincère.

« Vous ne pouvez pas continuer à ramasser les gens, vous devez les empêcher de tomber. C’est ce que j’espère », a-t-il dit au Congrès. « Je vous remercie tous d’une façon bipartite. Je sais que c’est un peu effrayant d’avoir un comique devant vous, c’est comme d’avoir un porc-épic dans un service d’hémophilie, mais je vous parle du fond de mon cœur tout simple afin que vous le continuiez dans un esprit bipartisan. »

©Getty Images

L’empathie de Robin Williams pour les sans-abri était peut-être attribuable à son rôle d’itinérant hilarant dans le film The Fisher King.

Incontestablement, le monde a perdu l’un des plus grands comédiens de tous les temps et une belle âme.

Êtes-vous ému par ce que l’humoriste emblématique Robin Williams a stipulé dans la liste des exigences de son contrat et par son travail de bienfaisance pour aider les sans-abri ?

Version originale

 
 
 
 

Européennes: l’écart n’a jamais été aussi grand entre le RN et LREM à une semaine du scrutin

Européennes: l’écart n’a jamais été aussi grand entre le RN et LREM à une semaine du scrutin
Selon un sondage Harris Interactive paru le 18 mai, le Rassemblement National (RN) serait en tête des intentions ...
LIRE LA SUITE
 

Plus de 10 000 personnes assistent à la conférence de Falun Dafa à New-York pour échanger leurs expériences d’amélioration personnelle

Plus de 10 000 personnes assistent à la conférence de Falun Dafa à New-York pour échanger leurs expériences d’amélioration personnelle
NEW YORK - Alors que les conférenciers montaient sur le podium et partageaient leurs expériences d'amélioration personnelle, plusieurs ...
LIRE LA SUITE
 

La liberté économique, une union indissoluble entre la vertu et le bonheur

La liberté économique, une union indissoluble entre la vertu et le bonheur
Le rapport sur l'emploi pour le mois d'avril démontre que l'économie américaine se porte très bien - en ...
LIRE LA SUITE
 

Grenoble : des militantes musulmanes bravent le règlement intérieur et se baignent en burkini dans une piscine municipale

Grenoble : des militantes musulmanes bravent le règlement intérieur et se baignent en burkini dans une piscine municipale
Prise au dépourvue, la direction de l’établissement n’a pas été en mesure de faire respecter le règlement intérieur ...
LIRE LA SUITE